Le deal à ne pas rater :
Bon plan ASOS : code promo de 10%
Voir le deal
anipassion.com

Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée]

Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] Empty Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée]

Bakura
Bakura


Race du personnage : Démon ancien.

Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] | le Mar 26 Juin - 20:36



AVATAR

Votre personnage


Avatar : Bakura Ryô/Yami Bakura/King Thief Bakura de Yu-Gi-Oh!
DC ou TC ? : DC d'Hikari.
Âge : 4000 ans+.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle. A 100%. Ne lui parlez surtout pas d'autres possibilités.
Race : Démon ancien.
Groupe : Maîtres, quelle question.


Parlez donc un peu de vous

Code du réglement : Ca n'a pas changé depuis la fiche d'Hikari... Même si je n'ai rien contre un peu d'exotisme. ~
Âge : Majeur, toujours... Plus que jamais...
J'ai signé le réglement : Evidemment. Dès mon inscription.
Une dernière volonté? : Pourquoi dernière ? J'en ai des tonnes qui attendent d'être assouvies...


PHYSIQUE
Bakura est beau. Terriblement beau. Sublime, même. Le nier, ce serait confesser être aveugle. Ou jaloux. Ou les deux... ~

Plus sérieusement, même si ce premier bilan est assez orgueilleux, il est difficile de lui donner complètement tort. Le décoloré, puisque ses cheveux sont d'une couleur argentée totalement naturelle, a pour lui un physique terriblement avantageux. Outre sa peau au teint mat qui a déjà de quoi attirer l'oeil de par son côté exotique, encore plus avec le contraste que cela offre avec sa chevelure si claire, il est en prime doté d'un corps robuste, à la musculature parfaitement dessinée et à la solidité éprouvée par de multiples batailles. D'ailleurs il porte des marques de ces combats qui ont émaillé sa vie un peu partout sur le corps. A commencer par une longue balafre qui traverse son œil droit. La première lourde blessure de sa vie, qui a conditionné le reste...

Et puisque l'on évoque ses yeux, il est notable de constater leur étonnante couleur écarlate, là aussi naturelle. Bakura passerait franchement pour un albinos s'il n'avait pas cette teinte de peau qui l'en éloignait complètement.

Niveau taille, le démon égyptien est grand sans pour autant l'être d'une manière ridicule. Il avoisine le mètre quatre-vingt dix, ce qui, couplé à son gabarit, suffit en général à calmer d'un regard les velléités les plus téméraires. Il faut dire qu'en plus de sa stature, le visage du métis affiche souvent un rictus empli de confiance et de mépris, qui montre bien qu'il n'a jamais connu le sentiment de peur qu'il peut pourtant lui-même provoquer très facilement...

Concernant ses tenues vestimentaires, elles sont franchement variables. Souvent il se plaira à afficher ses origines égyptiennes à travers des étoffes qui rappelleront sa culture réduite à néant par Mephisto et ses sbires. D'autres fois, il s'habillera d'une manière beaucoup plus occidentale et moderne... Cela dépend vraiment de son humeur, pour être honnête.

Une chose cependant est immuable : l'étrange pendentif en or qu'il porte autour de son cou... Objet de sa chute, mais aussi de son retour en grâce. Et surtout, trophée de sa vengeance... à moitié assouvie.


CARACTERE
Autant être direct : évitez Bakura autant que possible. Tout particulièrement si vous possédez un quelconque trésor... Ou si vous êtes un trésor vous-même.

Pourquoi cela ? Est-ce que le titre de « Roi de Voleurs » vous évoque quelque chose ? Peut-être penserez-vous, à plus forte raison avec les origines évidentes du métis, à des mythes comme Ali Baba, Aladin, les Mille et Une Nuits... Des visions plutôt poétiques de la fonction, sans nul doute... Mais qui ne correspondent absolument pas à ce qu'est véritablement le « Roi des Voleurs ».

Car ce titre, Bakura se l'est attribué il y a 4000 ans, et en a vite été la légende avant sa période de disgrâce qui sera évoquée dans son histoire. S'il désire quelque chose, croyez bien qu'il l'obtiendra. Nul butin n'est suffisamment bien protégé pour être hors de sa portée... Et encore une fois, nous ne parlons pas ici que de biens matériels. Bien au contraire...

Car si le démon aime mettre la main sur des objets rares et précieux, qu'il a d'ailleurs collecté tout au long de son existence sans le moindre scrupule, il aime tout autant les plaisirs de la chair... Et si une demoiselle est à son goût, il s'assurera qu'elle finisse par lui appartenir... Peu importe la manière dont se manifestera « l'appartenance », ou la méthode à employer pour y parvenir...

Vous allez sûrement imaginer que seules les esclaves sont donc concernées par cette menace de nos jours... Mais ce serait d'une naïveté sans nom. Car loin de se satisfaire de ce qui est simple à dérober, le décoloré n'aura aucun scrupule à mettre la main sur une rebelle... ou une maîtresse. On parle du Roi des Voleurs après tout... Où serait la gloire s'il ne mettait la main que sur les proies évidentes..? ~

Vous l'aurez compris, l'égyptien est sûr de lui, sûr de sa force. Et il faut bien admettre que jusqu'ici, malgré cette arrogance insupportable, les faits lui ont toujours donné raison... A une exception près qu'il vaut mieux ne pas s'amuser à évoquer devant lui.

Si l'on oublie donc ce qui caractérise principalement Bakura, à savoir ce désir de prendre possession de tout ce qui suscite son intérêt, il est bon de noter qu'il est franchement vain d'espérer le dominer d'une quelconque façon. Certains ou certaines s'y sont risqués... Et tous s'y sont cassés les dents. Sans exception. Le métis est clairement assimilable à un mâle alpha dans toute sa splendeur, et ne se soumet à personne. Pas même à ce "Mephisto", qu'il rêve un jour de pouvoir écraser sous son pied pour le remettre à sa place, lui et sa bande de macaques prête à lui lécher les bottes pour un morceau de pouvoir... Même si ce n'est pas encore sa priorité du moment. Loin de là. Il a d'abord certaines choses à retrouver. Des choses qui lui ont bien manqué, ces derniers millénaires...

Avec tout ça, vous devez comprendre l'avertissement du départ. Voleur, dominateur, arrogant, violent... On ne peut pas dire que ce tableau soit très flatteur. Pourtant, une chose est presque étonnante chez lui, bien qu'il faudra du temps pour l'entrevoir : sous ses airs rudes, égoïstes et vaniteux, se cache tout de même un être capable d'être protecteur à l'extrême si nécessaire. Si par malheur quelqu'un essaie de toucher à ses trésors, il aura tôt fait de s'en mêler pour écraser l'imbécile qui aura eu la sotte idée d'essayer. Bien sûr, cela peut être perçu comme de la pure jalousie ou possessivité, deux défauts peu glorieux... Pourtant, il y a peut-être autre chose à y voir...


POUVOIR
Charisme : Vous avez toujours rêvé de pouvoir contrôler les sentiments des autres, dans une moindre mesure ? Bakura en est parfaitement capable, et sans réel effort. Lorsqu'il le souhaite, les personnes l'entourant peuvent commencer à ressentir une étrange attirance pour lui. Cela va de simples petites pensées qui s'immiscent dans l'esprit de la victime à des envies autrement plus poussées, en fonction de la réceptivité de la personne, de l'implication que met le décoloré à user de ce don et de la distance qui le sépare de sa cible. Cela marche comme une sorte d'aura autour de lui, invisible et d'un périmètre ne dépassant pas les cinq mètres, dans ce premier cas. Mais, vous l'aurez peut-être compris, cela signifie qu'il ne peut cibler une seule et unique personne lorsqu'il utilise ce don. Ce qui n'est pas forcément pratique, selon les lieux où il se trouve, bien qu'il puisse au moins moduler la portée de son attractivité...

Mais il y a une autre facette à ce don. Celle d'inspirer au contraire des sentiments bien plus sombres tels que la peur ou la crainte viscérale. Cet aspect-là de son pouvoir, Bakura le maîtrise beaucoup moins... Car il se déclenche justement lorsqu'il éprouve une colère intense. Là, la portée de son aura est plus vaste, bien que là encore l'intensité de son influence dépende de la réceptivité de la personne et de sa distance vis-à-vis du métis... ainsi que du niveau de sa colère.


Précisions plus concises, histoire de chasser les vilains doutes qui vous habitent :

Portée : 5m max Pour le "charme"/10m max pour la "peur".
Durée : Pas de limite spécifique quand la personne est dans la zone, même si évidemment il ne pourra pas l'utiliser à pleine charge. Comme j'ai essayé de le sous-entendre plus haut, ce pouvoir est totalement dépendant de l'état d'esprit et de la concentration de Bakura, donc à un moment il relâchera forcément la "prise".
Nombre de personnes atteintes : Pas de limite. Ce qui est un handicap contrairement aux apparences.
ex : Imaginez, il va dans un bar, il charme une demoiselle, et là il a Raoul, 54 ans, Routier, 145kgs qui vient le voir en mode "salut mon mignon". Vous imaginez le malaise ? xD
Effets à longs termes : Absolument aucun.

Ce pouvoir n'est qu'un "coup de pouce". Il ne sert à rien si Bakura n'use pas de ses talents de manipulateur pour parvenir à ses fins. Et il va de soi, même si je ne pense pas avoir besoin de le préciser, que le joueur/la joueuse en face est libre d'interpréter ses effets comme cela lui convient, bien que j'espère évidemment que cela restera crédible d'un point de vue RP. ^^


HISTOIRE
L'Egype Antique. Ce pays, à cette époque fascinante, a bercé bien des légendes et a été le théâtre de nombreux évènements mystérieux que les historiens n'ont jamais vraiment pu expliquer. La faute à bien des éléments, à commencer par les pertes de vestiges relatant de nombreux morceaux d'Histoire aujourd'hui encore insolubles. L'histoire de Bakura fait partie de cette zone oubliée... et qui aurait eu bien du mal à trouver une explication tangible, jusqu'à il y a 500 ans.

Car il y a de cela plus de quatre millénaires maintenant, un évènement majeur avait secoué l'Egypte toute entière. Alors terre sacrée, guidée par un Pharaon représentant le contact direct entre la Terre et les Cieux, elle vit pourtant apparaître en son sein l'un des pires démons jamais connu par ce peuple. Un démon qui, pourtant seul, prit la vie du souverain et élimina l'ensemble de sa cour. Un exploit et un drame retentissants, surtout compte tenu des présumés dons célestes de la cour royale...

Mais si d'aucuns crurent à une cruelle injustice, il n'en était rien pour l'être qui avait réussi ce tour de force et avait pris place sur le trône, portant autour du cou la preuve de son forfait et la marque de son règne naissant. Un pendentif en or supposément empli de pouvoir, mais que le Pharaon n'avait pas eu la chance d'exploiter avant son assassinat, ce qui avait arraché un rire cruel au "nouveau Roi", qui venait de s'emparer d'un pays tout entier...

De SON pays.

Mais revenons donc à l'impossible. Comment croire qu'un démon qui venait donc de commettre le pire des crimes pouvait sérieusement s'imaginer ne pas être injuste ?

La réponse se trouvait dans sa cicatrice qui parcourait son visage, du côté de son œil droit. La plus ancienne de toutes. La plus cruelle, aussi...

Bakura, car tel était le nom de ce démon devenu Roi, n'avait aucun souvenir de sa naissance. De ses parents. Déposé bébé dans un village isolé et rempli de parias et autres rebuts de la société qui s'étaient réunis ainsi pour survivre dans un royaume loin d'être aussi brillant que ce que la surface laissait croire, il avait vécu les six premières années de son enfance dans l'ignorance la plus totale de ses origines comme de sa vraie nature. Dans son village, on ne posait pas de question, et un orphelin n'était pas un événement qui méritait une attention particulière. On s'assurait juste que le bambin ne crève pas à la première occasion, et surtout, qu'il soit rapidement à même de se débrouiller et de subvenir à ses besoins tout seul, une fois capable de marcher. Ce que l'enfant de l'époque avait brillamment su faire malgré son jeune âge, sans pour autant que lui ou qui que ce soit d'autre ne puisse soupçonner qu'il soit autre chose qu'un gamin normal.

Mais au cours de sa sixième année d'existence, les choses prirent une toute autre tournure. Bakura fut témoin de l'attaque de l'armée royale contre son village. Enfin, témoin... Victime aussi et surtout, puisqu'un coup de poignard l'avait laissé pour mort, et avait manqué de peu de lui arracher l'oeil droit...

En dépit de cette blessure, cela ne l'avait pas empêché, peu de temps avant de sombrer dans l'inconscience, d'apercevoir du coin de son œil encore valide - l'autre trempait dans le sang - la silhouette du souverain de son royaume, entouré de deux des membres de sa cour, qui ressortaient de la maison servant d'entrepôt au village pour y collecter leurs maigres richesses, un pendentif en or autour du cou... La toute dernière image qu'il vit avant de s'évanouir et d'être laissé au milieu de centaines de cadavres...

Voilà ce qui avait mené Bakura jusqu'à ce jour. Celui de la vengeance. Le Pharaon, du haut de son perchoir, avait cru pouvoir lui prendre son village impunément. Souiller ses trésors. Et mener sa petite vie de souverain sans jamais avoir à en assumer les conséquences. Ce qu'il avait veillé à changer, car en grandissant, il s'était rendu peu à peu compte de la force délirante qu'il semblait posséder par rapport aux autres. Sans parler d'une étrange faculté qui lui permettait à l'envi de corrompre ou de faire fuir ses cibles...

Armé de cette force incroyable, il avait ainsi attendu son heure en multipliant les méfaits, d'envergures de plus en plus grande... Jusqu'à prendre d'assauts les différents tombeaux royaux, dérobant les somptueux trésors qui s'y trouvaient, détruisant les sépultures, tout cela pour porter à chaque attaque un nouveau coup au moral du roi égyptien. Car chaque tombeau avait son lot de pièges, de plus en plus sophistiqués... Mais toujours aussi inefficaces face à celui qui s'était rapidement bâti la réputation de Roi des Voleurs, sans jamais que l'on parvienne à mettre un visage sur celui qui portait ce titre à merveille. Car parvenir à ainsi systématiquement piller les plus grands vestiges de la royauté... Cela provoquait à la fois la fascination et l'inquiétude, surtout auprès de la cour royale qui avait bien compris que la cible de ces actes n'était autre qu'elle-même...

… Et qui en eut la confirmation lorsque le « Roi des Voleurs » se présenta lui-même à la cour, armé de cette force démoniaque et de ce don qui, exacerbé par la haine qu'il vouait au Pharaon, avait tétanisé ses cibles. Malgré cela le combat fut plus que rude et avait coûté à l'assaillant quelques cicatrices en plus... Mais il était sorti vainqueur... Et terriblement satisfait.

Pourtant, il ne put guère profiter de ce règne qui s'annonçait aussi longtemps qu'il l'aurait souhaité... Car ce qu'ignorait Bakura au moment de sa victoire, c'était que le Pharaon avait un fils. Un fils qui avait pu prendre la fuite par l'un des passages secrets du temple. Et qui, après quelques mois passés dans la clandestinité, parvint à retrouver l'antique sanctuaire permettant de communiquer avec les Cieux. il reçut ainsi la bénédiction et le soutien des Anges pour s'attaquer à cet être démoniaque, dont la présence était non seulement anormale, mais surtout des plus inquiétantes vu la puissance dont il disposait. Et pas de n'importe quels Anges, mais ça Bakura ne pouvait le savoir à l'époque, puisqu'il en savait peu sur sa propre nature démoniaque...

En tout cas, et bien qu'il fut impossible à tuer, Bakura se retrouva pris dans un piège qu'il n'avait pu voir venir... Et sentit son pouvoir se faire aspirer par le pendentif qu'il avait arraché au précédent Pharaon. Cette ordure d'Ange qui lui faisait face et menait cette attaque surprise venait de sceller son don, et dans son trophée qui plus est ! Ivre de rage, mais diminué par cette perte face à un adversaire qui avait déjà pour lui - et ça le dégoûtait de l'admettre - une puissance supérieure à la sienne à ce moment-là, Bakura se fit happer en Enfer, comme, il le découvrit à son arrivée, bon nombre de ses congénères...

... Jusqu'à leur libération, des millénaires plus tard, par Mephisto. Ce démon hors normes qui, si au départ aurait presque mérité la reconnaissance de l'égyptien - bien qu'il ne lui ait rien demandé - s'attira bien vite une haine au moins aussi intense que celle qu'il vouait à l'Ange dont il n'oublierait jamais le visage...

Son Egypte... Son Royaume... Détruits. Rayés de la carte, avec l'ensemble du continent, par cet imbécile arrogant et par ses sbires lors de leur arrivée sur Terre avec leur météore.

Ca l'avait rendu fou de rage. Mais le plus frustrant, c'était qu'en l'état il ne pouvait aller régler ses comptes avec cet enfoiré... Ce dernier s'était vanté, pour le convaincre sans doute de lui prêter main forte durant la Grande Guerre, de pouvoir défaire la malédiction d'Halturiel - l'Ange honnie - qui bridait une partie de ses dons. Et même s'il doutait de sa parole, pour l'heure c'était bien la seule piste potentielle qu'il avait pour retrouver l'intégralité de son pouvoir. D'autant que si ce fumier était aussi fort qu'il le prétendait, vu ce qu'il s'était passé face à cet Ange dont il connaissait enfin l'identité, et qui n'était autre que la n°1 absolu des Anges...

Il allait avoir besoin de temps. D'entraînement aussi, pour gagner encore en force. Pourtant il était clairement dans le haut du panier des démons... Mais ça ne suffisait pas. Il lui en fallait plus. Bien plus. Pour écraser les deux leaders, même si l'un d'entre eux étaient actuellement disparu... Ce qui au moins avait très largement affaibli le fichu sort qu'il lui avait infligé et qui l'empêchait ne serait-ce que d'ôter son pendentif...

Ce fut ce qui occupa principalement Bakura ces derniers siècles suite à la Grande Guerre. Gagner en force. Pour ne plus avoir à subir la moindre humiliation... Et pour laisser cette haine qui le bouffait de l'intérieur enfin s'exprimer sur ses proies. Bientôt il aurait le monde à sa botte. A commencer par le visage de Mephisto et de ses sbires. Puis celui d'Halturiel prendrait le relais...

Néanmoins, malgré ce désir profond de remettre à sa place cette bande d'ordures qui avait osé tout lui prendre, le Roi des Voleurs se décida à se donner enfin le temps d'assouvir d'autres préoccupations. Sa vengeance serait pour bientôt, il en avait bien assez bavé pour ça... Il n'avait certes rien pu faire pour se libérer du sort d'Halturiel qui continuait à brider quelque peu son pouvoir, mais pour le reste...

Il était temps de profiter enfin à son tour des privilèges dus au démon ancestral qu'il était. Que la Conquête commence...


_________________
Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] Sign_Bakura_3
Ancienne sign:
Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] Ywwq

« Ils me le paieront. Tous autant qu'ils sont. »

Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] Empty Re: Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée]

Anonymous
Invité
Invité


Re: Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] | le Mar 26 Juin - 23:31

Bienvenue

Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] Empty Re: Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée]

Bakura
Bakura


Race du personnage : Démon ancien.

Re: Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] | le Mar 26 Juin - 23:41

C'est un rebienvenue pour moi (DC d'Hikari) mais... merci ma belle, c'est toujours un plaisir d'être accueilli par une sublime créature. ~

_________________
Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] Sign_Bakura_3
Ancienne sign:
Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] Ywwq

« Ils me le paieront. Tous autant qu'ils sont. »

Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] Empty Re: Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée]

Anonymous
Invité
Invité


Re: Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] | le Mer 27 Juin - 12:50

Re bienvenue!

Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] Empty Re: Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée]

Anonymous
Invité
Invité


Re: Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] | le Mer 27 Juin - 14:00

... Tu as trop écrit... Mais j'ai tout de même hâte de te lire et te voir validé~

Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] Empty Re: Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée]

Bakura
Bakura


Race du personnage : Démon ancien.

Re: Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] | le Mer 27 Juin - 14:15

Merci mes jolies. ~
Et Naya tu es priée de ne pas déjà te plaindre... ~

_________________
Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] Sign_Bakura_3
Ancienne sign:
Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] Ywwq

« Ils me le paieront. Tous autant qu'ils sont. »

Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] Empty Re: Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée]

Mephisto
Mephisto


Race du personnage : Démon of the démon

http://deliciouslyevil.variousforum.com

Re: Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] | le Mer 27 Juin - 22:40



Validation

Félicitation, tu es validé. Tu fais partie du groupe Maîtres.

Tu peux faire ta demande de maître ou esclave, lieux, métiers et RPs ICI
Amuses toi bien!

Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] Empty Re: Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée]


Contenu sponsorisé


Re: Bakura - ­« This world is mine. » [Terminée] |

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum