Deliciously Evil :: Administration :: Personnages :: Personnages validés :: Rebelles

Une poupée de chair et de sang.[Terminé]
Aller en bas

Artica Lancer
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une poupée de chair et de sang.[Terminé] Jeu 18 Jan - 17:46
Artica Lancer
ft. Maijin Saber de Mom 29 mom

Âge : 20 ans
Orientation sexuelle : Asexuelle
Race : humain modifié
Groupe : Rebelles
Pouvoir : Sang irradié : Son sang émet une radiation magique, qui, en l'état, n'a rien de nocif pour autrui ou Artica. Un vampire qui tentera de boire ce sang aura du mal à l'assimilé, mais n'en souffrira pas, sauf peut-être un maux de ventre pour les plus douillet.  

Avec son arme, si elle donne un litre de son sang, la lance viendra à émettre une radiation magique, qu'Artica prendra de plein fouet, mais qui permettra de causer des blessures aux non-humains. Ses blessures demanderont plus de temps et d'énergie à être soignée. Plus l'arme a de sang, plus les radiations sont puissante et les blessures efficaces. Pour les êtres ayant l'ouïe fine, ils pourront entendre un son indéfinissable lorsque l'arme émet ses radiations.
Si un humain se fait toucher, il n'aura aucun mal à se rétablir.
Caractère


Rapport psychologique

Elle obéit à des règles strictes induite par son conditionnement, s’appliquant à tout état sauf KALI.

Règle primordiale : Les humains ont raison, leurs ordres sont absolus. Les autres espèces ne sont que mensonges et immondices, leurs ordres ne sont que nuisance à l’humanité.
Première règle : Interdiction formelle de tuer un humain sauf ordre ou preuve de son hostilité à l’ascension de l’humanité.
Deuxième règle : Un humain ne pourra contredire un ordre venant d’un supérieur en grade.
Troisième règle : Toute perte humaine est acceptable dans le cadre d’une action visant à améliorer le statut des humains.
Quatrième règle : Toujours être au maximum sur les champs de batailles. L’état BERSEKER n’étant autorisé en entrainement que sur ordre du plus haut gradé présent, devant former les humains pour la gloire de l’humanité.
Cinquième règle : Interdiction formelle de se donner la mort ou accepter la mort sur ordre, ne pouvant mourir que sur le champ de bataille.
Sixième règle : En tant qu’arme elle doit se battre sans se soucier de s’user.
Septième règle : Ne peut divulguer d’information sur les Chevaliers de la Table Ronde et sur les projets ou sa formation.
Huitième règle : Si la règle précédente venait à être enfreinte, la suppression des témoins est impératif, sans restriction de la méthode ou du nombre de  victimes collatérales.
Neuvième règle : Est habilitée à transmettre les mots-clés aux humains uniquement. Un mot-clé dit par un non-humain entrainera un refus de passer dans l’état demandé.
Dixième règle : Si l’humanité tout entière venait à ne plus vouloir se battre, alors toutes les méthodes seront employées pour redonner aux humains l’envie de dominer les autres espèces inférieures.

L’esprit d’Artica peut être dans quatre états, non cumulable.  Son esprit a été conditionné  jusqu’à ce que le laboratoire soit détruit, rendant un retour en arrière impossible, si ce n’est en induisant de nouvelles règles ou en apprenant des règles de vie en communauté sous forme d’ordre et que cela n’interfère pas avec les règles précédentes .

STANDARD : Il s’agit d’un état de repos, l’état où le sujet semble le plus humains, capable d’imiter la joie, la peine, rire, pleurer. C’est un état assez sensible aux changements, pouvant rapidement passer dans les autres états si sa perception lui donne l’information d’être dans un autre état. Elle possède une mémoire réduite et sélective, faisant qu’elle n’assimile que les ordres venant d’humain. Elle n’a pas de notion de bien ou de mal et n’éprouve pas la nécessiter de se protéger du froid, de la pluie ou tout autre état n’entrainant qu’un affaiblissement. Il est normal pour elle de tuer ce qui n’est pas humain et de tuer les humains venant à mettre en péril l’humanité. Elle entretiendra son corps pour être toujours prête au combat.  Elle n’a pas de préférence en termes de plat, pouvant manger aussi des mets surchargé en épice, sel ou sucre, son corps assimilant  l’agression, mais son esprit y faisant totalement abstraction.  Malgré cette attitude imitant l’humain, elle n’a pas d’empathie envers les autres et sera toujours d’accord avec la décision des humains, même si cela la concerne, se voyant comme une arme, même pas une créature vivante. Les seuls sentiments humains qu’elle possède sont, la haine envers les non-humains et un instinct maternel très développé.

Elle n’a pas de notion de pudeur, comme dit dans les règles plus haut, les humains sont ceux qui dictent sa conduite.


Mot clé pour cet état : Repos Doll.

DOLL : Cet état peut être activé manuellement par le mot clé, mais aussi s’activer dès qu’il y a usage de la violence à son égard ou encore dès la possession d’une arme entre les mains. Ses capacités à imiter l’humain se mette à fondre comme neige au soleil, n’était à cet instant plus qu’une poupée faite de chair. Elle obéira aveuglément aux ordres des humains, ne pouvant manger, boire ou dormir que sur ordre. Elle est totalement soumise à la personne qui en aura le contrôle. Son esprit n’est pas pour autant endormis, mais dans un état de grande vigilance, focalisant sa perception sur ses sens afin de repérer un potentiel danger.  
Si c’est état est provoqué par une action d’un non-humain, la réponse peut être de nature violente, à savoir considéré le geste qui a engendré cet état comme une agression sur sa personne, voyant donc le non-humain comme une menace potentielle des humains.  Contrairement à l’état précédent, tous les sentiments seront confinés, ne se débloquant que sur demande du donneur d’ordre.

Mot clé pour cet état : Obéit Doll

BERSEKER :  Il s’agit du mode combat réel. Le cerveau reptilien devient le seul actif, les ordres venant à entrainer des réactions conditionnées. Artica éprouve du plaisir à chasser et réduire en miette les non-humains, plus ses derniers son jeune et faible, plus elle prendra du plaisir à les faire souffrir. L’option de la fuite est totalement verrouillée, ne laissant donc qu’une bête assoiffée du plaisir de la chasse. Elle reste cependant capable de faire des gestes raisonnés, comme activer son arme face  un non-humain et viser les points vitaux.  La perte d’un bras ou d’une jambe ne l’empêchera pas d’obéir aux ordres, surtout si cela concerne l’extermination d’une menace. Cet état limite le langage très fortement, pouvant répondre mot par mot.  

Mot clé pour cet état :  Mord Doll.

KALI : Cet état n’a pas d’activation ou de désactivation par mot-clé. Pour qu’Artica entre dans cet état, il faut qu’un enfant humain dont elle a la charge meure devant ses yeux, venant à dépasser l’état BERSEKER. Son esprit est alors submergé par une rage sanguinaire, n’étant plus capable de communiquer si ce n’est pas des grognements, l’esprit retournant à un état primaire. Cet état reste, même en l’absence d’ennemi, allant alors s’attaquer à tout ce qui n’est pas humain pour tout bonnement les tuer. Il n’y a pas de place à l’amusement, cet état demandant la suppression pure et simple de tout non-humain. Aucun ordre humain ne peut parvenir à sortir de cet état et même un humain trop hostile pourrait être considéré comme une cible. Si l’état BERSEKER est un fusil, l’état KALI serait une bombe à hydrogène.  Heureusement cet état ne peut persister longtemps, l’esprit ne pouvant supporter une telle configuration, si quelqu’un venait à arriver à maîtriser cet état et le maintenir plus que de raison, l’esprit d’Artica pourrait se retrouver avec des séquelles importantes.  

Physique


Artica fait un mètre soixante-dix, pour poids d’environs quatre-vingt kilogrammes. Son corps est taillé en sablier, se traduisant par des épaules et des hanches larges, ainsi que d’une taille plus marqué et fine. La température est légèrement plus basse que celle d’un humain classique, n’étant cependant pas suffisante pour mettre son état de santé en péril.

Sa peau basané est peut-être lisse, elle n’en reste pas moins assez rigide, s’étant adapté aux coups portés dessus, il y a des cicatrices un peu partout sur son corps. Sa longue chevelure est blanche. Cependant en état BERSEER, elle se teint d’un rouge écarlate, passant à la couleur dorée quand elle entre en état KALI. L’explication de ses deux changements est, un afflux sanguin important et résonnance magique dans le premier cas, un afflux d’énergie important, qui engendre l’apparition d’un blond qui n’était pas dominant. On notera que dans les deux cas, la chevelure semble être chaude, comme le serait un textile sur un radiateur.
Ses yeux sont dorée, même si dans l’état BERSEKER, la couleur vire légèrement sur du rouge.
Son nez est assez petit, ses oreilles étant en parfait état et ne présentant pas de mutation. Il n’y a pas de perçage aux lobes, le port des boucles d’oreille n’étant pas utile pour un outil voué au combat.
Sa dentition est entretenue, possédant un sourire d’une grande blancheur et une rangée de dent pouvant arracher la chair. Artica a cependant une petite bouche, ne permettant pas de manger aisément un hamburger avec un supplément de steaks haché, si cela existe encore de nos jours. La prise de sa mâchoire pour forcer l’ouverture de la bouche est assez aisée, mais sa mâchoire reste tout de même assez puissance, pouvant vous mordre si vous n’avez pas assez de poigne.  
Son cou est fin et assez rigide, si un vampire mordait, il tomberait directement, soir sur un muscle, soit sur un os, comme le reste du corps d’ailleurs.

Ses bras sont musclés, pouvant soulever des charges lourdes, comme le ferait un soldat. Suite à son dernier combat, une mutation est latente, risquant de dégénérer et engendrer la perte de ses bras. Ses mains sont endurcies par le maniement de la  lance et le combat à main nue. Elle a des ongles assez aiguisé, pouvant griffer à sang la peau.

Parlons par ce qui attire beaucoup les regards, sa poitrine. Si elle est généreuse ce n’est que par le fait qu’elle a porté des enfants, même s’ils n’ont pas atteint la maturité, le corps d’Artica c’est préparé, donnant donc des seins aptes à nourrir la progéniture. Ses fesses ont suivi l’évolution, pour garder un corps équilibré, arborant deux jolies lunes.

Ses jambes sont divisées en deux parties, la première, au-dessus du genou est totalement humaine, les cuisses moulant la musculature du cobaye. En-dessous de ce niveau, il y a des prothèses assez basique, pas de quoi faire un record du monde de courses, mais de quoi efficacement remplacer les membres perdus. Dans une période d’intense fatigue, il est possible qu’Artica ai du mal à contrôler les prothèses et finisse par chuter.  

Si on étudie minutieusement son corps, on peut constater de nombreuses fractures, d’anciennes blessures refermée, mais qui ont été trop profonde pour disparaitre totalement, des traces de muscles ayant été maltraité malgré des soins apporté. En regardant son corps sous toutes les coutures, on pourrait presque faire un historique de tous ses combats et de son entrainement.

Sa voix est assez monocorde,  ce qui rend difficile l’expression de vrai et de faux sentiment. La demoiselle n’a cependant pas une voix désagréable, même quand elle se met à parler avec haine, son faciès permettant une meilleure communication des sentiments attendus sur le moment.

En terme de tenue, cela inclut les accessoires et  sous-vêtements, Artica porte soit ce que le donneur d’ordre souhaite, soit ce qu’elle trouve et quand il n’y a rien, elle reste nue.  Elle est cependant familiarisée avec des tenues moulantes, celles faisant référence aux soldats. Elle n’a jamais porté de vêtement civil ou des tenues d’hommes, qu’elle porterait sans se poser de question si cela va bien sur elle ou non. Un vêtement ne sert qu’à couvrir pour elle, quoi ? Elle ne saurait l dire.

Elle possède une lance faisant deux mètre de haut, toute la structure est faite dans un alliage complexe, ayant comme principal composant des alliages résistant à la pression qu’engendre la réaction qui aboutit à la radiation magique qui émane de l’arme. Il y a aussi de la poudre de minerais dedans, à un dosage précis et équitablement réparti sur toute l’arme, sans quoi un bout non traité viendrait à se transformer en grenade à fragmentation dégoupillée prête à exploser.  La lance possède une couleur turquoise et une apparence assez semblable à l’acier. Le manche contient un sillon à l’intérieur, ainsi qu’une encoche  avec un système d’aspiration, pour drainer le sang d’Artica vers la pointe, où se produit la réaction.  Il existe un autre sillon, allant dans une poche plus petite, mais qui si utilisé en plus de l’autre, met en danger la vie d’Artica, l’arme n’absorbant pas un litre de sang, mais un virgule cinq litre de sang.
Quand l’arme est totalement gorgée de sang, la teinte vire à un orange semblable aux flammes  et émet une lumière, comme s’il s’agissait d’un néon.


Histoire



Rapport Avalon N°0        jeudi 18 janvier 2700

Nous, le groupe des Chevaliers de la Table Ronde, raccourcis en CTR pour faciliter la rédaction des rapports, nous sommes réunis pour savoir où nous allons établir notre base, afin de mener des recherches sur les minerais de météorites, ceci afin de pouvoir produire des armes permettant de lutter contre les démons, sans l’aide de ses espèces inférieurs, qui s’autoproclament protecteur de l’humanité. Mes collègues scientifique et moi-même sont d’avis qu’il ne s’agit que d’une ruse, tout comme le fit les colons en Amériques, pour les aider dans leurs tâches et leurs permettre de nous dominer par la suite. Aucun être n’est doué de bonne intention, seule l’humanité est capable d’un tel prodige.

Les CTR sont constitués principalement de chercheurs, avec leurs familles et un groupe de soldat rejoignant notre cause devant le manque d’avancé de nos supposés alliés, preuve que leurs utilités dans cette guerre est de servir de chair à canon et rien d’autre.

Après une longue concertation, il a été établit que de s’installer non loin des bases rebelles seraient le plus cohérent, permettant ainsi d’avoir des échantillons à portée de main et d’accéder à une défense, dans le cas d’une attaque.  Pour ce qui est de la création de notre laboratoire, les CTR sont officiellement un centre de recherche sur les propriétés des minerais et la recherches d’une méthode passive afin de se prémunir contre la magie des démons. Le projet a été soumis et est passé de justesse en devant dépenser une certaine somme afin de soudoyer nos confrères chercheurs et obtenir le poids nécessaire  afin de faire accepter le projet se nommant AVALON.  Il ne fut pas étonnant que les autres espèces ne furent pas d’accord avec ce projet, preuve supplémentaires qu’ils ne travaillent pas pour l’humanité mais leurs propres intérêts, démontrant qu’ils peuvent se révéler de futurs ennemis.

Rapport Avalon N°427  Mercredi 12 Juillet 2710

Nos recherches avancent bien, cependant, nous avons dû établir un laboratoire secret, afin de pousser davantage nos tests, les CTR ayant une forte suspicion d’un espion dans notre groupe de recherche. Ceux participant aux recherches avancées subissent en ce moment même un approfondissement de leurs antécédents, rejetant immédiatement ceux ayant un contact trop présent avec la race étant présentés comme des anges. Nous avons aussi mis en place une double comptabilité, l’une servant aux recherches officiels, que nous mettons au ralentis sous le couvert de la rareté du minerais adéquat et des risques encouru sur l’étude d’un minerais dont le public ne sait pas grand-chose. L’équipe pour la recherche avancée, quant à elle, bénéficie de tout l’apport financier nécessaire, le groupe bénéficiant d’un commanditaire qui serait fort intéressé par les résultats du projet AVALON.  

Nous avons pu mettre en évidence que ce minerais pouvait réagir à la magie, mais les résultats sont assez différents d’un sujet à l’autre, nous savons cependant qu’il ne supporte pas la magie naturelle, ce qui nous donne une bonne idée sur la nature de cette pierre, qui semble s’être imprégné de la magie démoniaque. Nous avons aussi détecté une légère radiation magique et sommes partie su postulat que cette radiation pouvait certainement offrir une arme pratique contre la magie. Le projet AVALON s’oriente donc vers l’augmentation de cette radiation, afin d’en étudier le potentiel destructeur.  

Rapport Avalon N°5970 Vendredi 30 septembre 2850

Après plus de cent cinquante ans de recherche, nous avons pu altérer un minerai de la météorite, les radiations magiques enregistrées sont fascinants. Sur des sujets test le résultat est intéressant, la régénération semble altérée, nous avons fait plusieurs tests jusqu’à la mort des sujets, afin de nous assurer des conclusions, qui iraient les pleurer, ce ne sont que des espèces inférieures.  Nous avons pu déceler chez certains hybrides, la capacité d’entendre un son désagréable. Après l’usage de pas moins d’une quinzaine de cobaye de différentes espèces, nous avons pu confirmer le fait que cette pierre, en soi, pouvait altérer ceux qui se disaient être les maîtres de notre monde.  Notre groupe fut ravis de pouvoir clore ce premier projet, qui a nécessité de tuer pas moins d’une vingtaine d’espion et d’écarter les regards trop suspicieux, cent cinquante ans qui avait abouti à une réussite en soit.  

Dans la recherche officiel, nous avons rédigé un rapport faisant mention de  l’intolérance des radiations magique vis-à-vis de la magie naturelle, plus d’autres choses plus terre à terre et moins intéressant que le véritable but du projet Avalon. Nous n’avions cependant plus tellement le temps de pouvoir peaufiner ce minerai, qui restait un simple prototype. Il convenait à présent de se poser la question de savoir quels effets cela aurait sur un humain continuellement exposé.

Ce projet allait se nommer  PERCEVAL

Rapport  Perceval N° 27 Lundi 15 Mars 2900  

Devant le manque de résultat sur un humain adulte, si ce n’est une mutation légère. Les CTR ont décidés de stoppé ce projet, qui nous aura cependant permit d’apprendre que l’exposition prolongé pouvait altérer le génome humain et conféré une légère endurance. Nous avons donc décidés de mener nos recherches plus en amont, pour créer des humains qui seraient irradié magiquement de naissance. En complément de cette recherche, nous allons aussi tenter de produire une arme qui accentuerait cette radiation magique, afin de pouvoir faire des soldats capables de causer des blessures qui seraient mortel sur la durée, à défaut d’avoir une arme véritablement létale.  


Les deux projets seront réunis sous un même projet, qui se nommera LANCER

Rapport Lancer N°0  Mardi 16 mars 2900

Nous avons fait une étude préalable des femmes pouvant servir de cobaye pour ce projet, le but étant d’irradier magiquement un embryon avant même la première division cellulaire, afin de faire muter le génome humain et forcer l’évolution de notre espèce dans un environnement continuellement hostile à son égard. Les femmes se portant volontaire pour le projet recevront les soins nécessaires permettant une grande survie à cette expérience, pour celles suspectée de trahison ou d’espionnage, nous laisserons la nature se charge de juger de leurs sorts, nous n’avons pas à nous  incommoder de personnes qui nuiraient à la renaissance de l’humanité. Les hommes servant à la conception sont triés sur le volet, faisant un choix drastiques, afin que le premier super-humain qui naisse bénéficie des meilleurs gènes paternels.

Nous avons envisagé deux cas de figure. S’il s’agit d’un garçon, il sera utilisé pour parfaire cette évolution, s’il s’agit d’une fille, nous attendrons sa maturité pour réutilisé son patrimoine génétique. Dans le cas d’une stérilité avéré, nous emploierons d’autres méthodes et autant de cellules nécessaires.  Ce projet doit aboutir, les recherches devenant de plus en plus compliqué dans le laboratoire secret, tant par le regard des rebelles, ayant des doutes sur certaine disparition inexpliquée ou sur les démons qui semblent roder dans le coin.  

Rapport Lancer N°1600 Vendredi 22 décembre 2980

Après Un nombre conséquent de naissance aboutissant à des chimères non-viable, le premier enfant est né, avec une apparence humaine, ayant cependant des malformations de coloration. La mère de cette fille est une espionne que possédaient des gènes asiatique, altérant le patrimoine génétique de l’enfant à son avantage. Nous aurions pu tuer le nouveau-née, cependant, étant le seul spécimen apte à vivre, nous avons décidé de faire l’impasse sur cette impureté. Concernant la mère, nous avons prélevé tous les ovules et un certain nombre de cellules, avant de la tuer, afin d’éviter que le spécimen n’ait sa véritable mère comme empreinte. Le bébé fut confié à une femme dont nous avions la totale confiance, afin que l’empreinte fasse partie de notre communauté et s’assurer une obéissance du cobaye.

La super-humain sera nommée Artica, faisant référence à sa chevelure blanche comme la neige et un température corporelle un degré en dessous de la moyenne, signe d’une première mutation, sans doute une adaptation aux radiation magique sui sont un peu plus chaude que l’air ambiante.

Nous avons aussi prélevé son sang et analysé, percevant cette radiation magique dans son sang, échantillon que nous avons soumis à un alliage comprenant du minerai de météorite réduit en poudre. Les résultats ne se faisant pas attendre et engendrant une vague de radiation magique plus intense. Venant à nous lancer dans la confection d’une arme qui réagira à son sang.  

Rapport  Lancer  N°1680   18 février 2983

Artica présente une intolérance à la magie de la nature, se mettant  à avoir une hémorragie interne dans son bras droit après une tentative de soin. Nous en avons conclu que le sang irradié venait à s’épaissir pour se protéger, engendrant une explosion des vaisseaux sanguins. La douleur que le cobaye a ressenti a été enregistré et analysé, refaisant le teste de nombreuses fois pour nous assurer qu’il s’agissait bien d’une intolérance à cette magie. Nous avons pu découvrir qu’elle avait une meilleure protection aux autres magies, utilisant des cobayes. Nous attendons qu’elle ait six ans pour débuter des études plus poussée en combat réel.

Le contrôle de son environnement, ainsi que l’usage de drogue, nous a montré une obéissance aveugle aux humains, ainsi qu’une réponse positive aux premiers conditionnements que nous lui avions inculqués. En présence d’une personne définie comme plus haut gradé qu’elle, elle obéit à merveille, montrant une hostilité et une attitude belliqueuse contre les espèces non-humaine. Nous avons inséré dans son esprit des mot-clés, afin de la préparer en amont à son rôle de combattante … non, le terme arme biologique serait certainement le plus approprié au vue de sa nature.

Nous l’avons mit en contact avec l’alliage de la future arme qu’elle devrait manipuler, constatant une coloration temporaire des cheveux en rouge et ses yeux devenant plus intense dans sa couleur. Nous avons analysés son sang pour apprendre que son sang, avec l’alliage résonnaient en symbiose, expliquant cet état de plaisir constaté sur Artica. En approfondissant nos recherches, le cobaye ressent un état similaire à celui du test visant à conditionner le plaisir de la récompense d’un chien en lui faisant assimiler que le son d’une clochette annonce son repas.  Cet état de fait nous réjouis, craignant de devoir davantage travailler sur la perception de la douleur.

Rapport Lancer N° 1769  Décembre  2988

Artica a subi un entrainement intensif, le conditionnement ayant aussi été accentué. Nous pouvons à présent la passer manuellement dans état DOLL, afin d’avoir le totale contrôle sur ses actes. Les soldats ne se sont pas dérangé pour passer à tabac le cobaye, sans aucune réponse agressive de sa part, si ce n’est stopper les coups pouvant se montrer mortel. Nous notons une grande perception de l’hostilité et de la nature des êtres.

L’arme prototype a été finalisé, prenant l’apparence d’une lance, forme la plus table que nous ayons pu trouver concernant l’alliage utilisé. Venant à en faire le premier test avec Artica contre quelques hybrides dont nous avons promis la liberté, s’il battait une jeune fille. Les hybrides semblèrent hésitants, laissant à nos chercheurs constater que dans l’état DOLL, le cobaye n’éprouvait qu’une légère satisfaction en empalant le premier hybride, causant un réveil des autres qui se mirent à essayer de la tuer. Trois hybrides semblaient assez peu pour notre sujet, venant à user de ses ongles et ses dents pour achever le dernier, qui était une femelle, concluant le fait que le conditionnement inhibait totalement la notion de sexe.

Nous avons fait par la suite un test de l’arme, demandant au cobaye de se planter la main dans une petite encoche, faisant couler son sang dans l’arme et engendrer la première résonnance magique entre l’arme et son manieur.  Le résultat fut plus que probant, la radiation magique enregistré étant un peu faible, mais suffisant pour commencer un autre test. Nous avons cependant constaté l’effondrement de l’esprit humain, pour laisser place à cette partie animale que nous refoulons, les conditionnements semblant rester tout de même, pouvant la contrôler par mot clé.

Nous avons fait entrer un jeune succube, fraichement capturé, avec les même conditions de libération que les hybride. Nous avons pu constater un état de peur chez le démon, avant de devoir lutter pour sa vie. Le sujet se montrait plus agressif que dans l’état DOLL, il y avait une sauvagerie visible, les blessures infligées ne se résorbant pas aussi vite que constaté hors de la mise en contact avec Artica. Cette dernière se montrait cruelle envers sa proie, d’une cruauté qui nous plaisait, il fallait que ce cobaye fasse peur  à nos ennemis. L’acharnement sur le cadavre montrait qu’elle était dans un état intéressant, venant à user du mot-clé pour la stopper.  S’en suivit un état de faiblesse, quoi de plus normal vu que l’arme était réglé pour consommer un litre de sang.

Rapport Lancer N°2187  Avril 2995

Après de nombreuses études, notamment sur le développement du sujet, nous avons constaté une dégénération  des cellules plus rapides, venant à réduire l’espérance de vie du cobaye. Nous avons aussi noté, après une étude minutieuse et quelques tests, qu’Artica était stérile, d’autant que ses cellules semblent mal supporter l’extraction, la radiation présente dans le sang, devant être un facteur de conservation de l’ADN.   Nous l’avons habitué à se faire battre par les humains, l’absence de coup porté servant, en quelques sortes, de récompense. Nous l’avons conditionné parfaitement, pour qu’elle ne puisse pas se faire manipuler aisément  

Les combats contre des espèces non-humaines ont été continués, même si notre groupe de recherche commençait à attirer des soupçons sur nos méthodes. Pour les petit groupes sans défense, nous avons utilisé Artica, permettant d’engranger davantage de donné de combat. Elle se vit doté d’un droit de passer en état BERSEKER, si la situation l’exigeait, mettant en place des conditions, comme l’état physique, les adversaires, etc.  Nous avons dû l’utiliser pour raser notre laboratoire principal, qui commençait à être hors de contrôle, venant à user de cet évènement pour émettre l’hypothèse que cela ne pouvait être le fait d’humains, appuyant notre point de vue que les autres espèces étaient de potentiel ennemis.

Nous avons dû amputer les deux jambes du cobaye, présentant une mutation importante, qui pouvait nuire à son efficacité, remplaçant ses derniers par des prothèses et enseignant à Artica comment les entretenir, afin de limiter un handicap en plein combat. Nous supposons que l’exposition aux radiations magiques produite par l’arme est la cause de ses mutations, le sujet n’étant pas génétiquement suffisamment résistant à ses derniers.

Nous allons travailler sur une fécondation artificielle et utiliser le sujet come mère porteuse, utilisant l’arme nourrit de sang comme objet de radiation magique.

Rapport Lancer N°2240  Juin 2997

Début de la création d’un second sujet avec le premier comme mère porteuse. Les radiations magiques seront échelonnées sur la durée, afin de limiter les mutations trop importante

Rapport Lancer  N° 2319  Octbre 2999

Après plusieurs tentatives, nous nous sommes vu face à un problème. Si la première phase de développement de l’embryon semble être  tout à fait normale, la suite est variable. Soit la mère porteuse finit par assimiler le bébé, soit il meurt mystérieusement avant d’atteindre la naissance. Nous avons malheureusement constaté qu’Artica a  développé un instinct maternel primitif, venant à montrer une attitude surprotectrice envers les enfants et les nouveaux-né humains. Après une longue concertation, qui ne fit pas l’unanimité, nous avons placé en enfant de soldat chargé de la commander, permettant d’avoir un donneur  d’ordre sur le terrain.


Rapport (illisible).  Dernière entrée

Notre base a été attaquée. Ceci est certainement le dernier rapport des Chevalier de la Table Ronde. Je suis actuellement le dernier survivant. Les démons ont trouvé notre cachette et ont entamé une attaque massive. Artica a été déployé, mais les démons ont attaqué l’enfant sous sa charge, venant à le tuer. Sans même en avoir eu connaissance, le sujet à utiliser le second conduit dans son arme, devant l’emmener dans un état physique très faible. La radiation magique engendrée vint à changer ses cheveux d’une lueur dorée intense.  Je n’ai jamais vu le sujet dans cet état, même uniquement par mon écran, je tremblais de peur à l’idée que ce monstre ne déchaine sa rage sur moi. Etant le seul debout, je nommerais cet état KALI.

J’ai pris le choix de me trainer dans le laboratoire contenant le sang que nous avons pu congeler, devant certainement reprendre un état liquide vu l’état de la base. Avec cela j’ai fabriqué une sorte de bombe magique, qui va certainement emporter la base et toute nos recherches, rien en devais tomber entre les mains de l’ennemis. Artica était malheureusement hors de contrôle, mes ordres n’arrivant pas à la traverser. L’idée de placer un enfant sous sa protection était au final une mauvaise idée, la rendant aveuglée par une rage bestiale.  

Fin du rapport … que l’humanité sorte victorieuse de cette guerre.


Compte-rendu d’un assaut de démon (faction rebelle).

Nous sommes arrivés sur les lieux, il y avait un énorme cratère encore fumant, ayant une vapeur d’une couleur écarlate et qui semblait rendre l’utilisation de la magie instable en intensité. Nous avons découvert des cadavres d’humains, ainsi que de démon. Après une étude, il s’agissait d’un groupe de scientifique extrémiste se nommant les Chevalier de la Table Ronde, nous avons eu de nombreuses suspicion, mais aucune preuve solide. A présent nous en avant une, cette catastrophe montrait bien qu’ils tramaient quelques chose de sordide, surtout si les démons avaient été obligé de se mobiliser et qu’aucune ne semble en avoir réchappé.

Nous avons pu constater un survivant, enfin une survivante. Malheur fut à l’un de nos compagnon hybride de tenter de l’approcher, évitant à un cheveux de finir décapité, la survivante semblant essayer de pousser un cris d’intimidation, mais sa voix semblait cassé, regardant avec haine l’hybride qu’elle semblait lui intimer l’ordre de reculer. Elle avait certainement dû lutter pour sa survie sur ce champs de bataille, même si à la base cela semblait être un massacre que les démons pensaient faire, vu le peu d’humains armés. Sa lame était bizarre et les hybrides à l’ouïe fine se mettaient à trembler, parlant d’un son terrifiant  venant de l’arme. Nous avons cherché  discuter avec elle, en vain. Puis, d’un coup, comme l’on éteint une lumière, son regard devint vide et elle perdit connaissance, restant assise, la pointe de la lance touchant le sol, mais semblant garder l’arme en main.  

Nous avons pris soin de la désarmer, étant prêt à un réveil à tout moment de la survivante, puis nous l’avons immobilisée et ramenée pour la soigner et en vue de la questionner plus tard.  

Un peu de vous


Code du réglement : Validé par Joya^^
Âge : 25 ans
Un peu plus de vous : Ne mords pas, c'est déjà un bon point ... je pense et espère que mon personnage foutra pas le boxon.

Revenir en haut Aller en bas
Amber Arinawël
Voir le profil de l'utilisateur
Race du personnage : Demi-démone par modification génétique
MessageSujet: Re: Une poupée de chair et de sang.[Terminé] Ven 19 Jan - 11:00
Eh bien, tu as bien poussé ton truc en tout cas ! C'est intriguant. Bienvenue à toi <3

PS : connait pas cette position "le loup" XD
Revenir en haut Aller en bas
Mephisto
Voir le profil de l'utilisateur http://deliciouslyevil.variousforum.com
Race du personnage : Démon of the démon
MessageSujet: Re: Une poupée de chair et de sang.[Terminé] Ven 19 Jan - 16:00


Validation

Félicitation, tu es validée. Tu fais partie du groupe Rebelles.

Tu peux faire ta demande de maître ou esclave, lieux, métiers et RPs ICI
Amuses toi bien!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une poupée de chair et de sang.[Terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Deliciously Evil :: Administration :: Personnages :: Personnages validés :: Rebelles