Le Deal du moment : -54%
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
Voir le deal
59.99 €
Le Deal du moment : -39%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
152 €

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)


Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Makoto Nakano
Makoto Nakano



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Lun 30 Déc - 20:36

Garder le silence pendant ses interventions n'est pas simple pour Makoto, qui oscille son regard entre elle et la table basse. Pourtant cette dernière n'a rien de très passionnant mais c'est quand même gênant comme situation. Prendre des initiatives sur un tel terrain... C'est trop lui en demander.

"Je vous ai dit que je n'étais pas doué pour ça ! Vous l'avez vu tout à l'heure en plus !"

Pas la peine d'expliquer, elle devrait quand même réaliser que sa première prise d'initiative en plusieurs siècles s'est soldée par un échec cuisant et un immense malentendu. Lui en demander plus là... C'est comme demander à une personne handicapée de se relever par miracle. Mais il ne peut pas rester là les bras ballants, alors... Il finit par se rapprocher un peu d'elle et l'entoure de ses bras avec une maladresse assez évidente.

"Je ne sais pas quoi faire après ça. Ne me demandez pas de changer ma nature, ça ne marchera pas..."

Malgré ces mots pourtant, il passe avec une certaine délicatesse sa main dans les beaux cheveux rouges de la démone, sans vraiment se rendre compte que cette caresse est plutôt bienvenue. Il ne réalise pas plus le baiser qu'il vient lui offrir sur le front, suivi d'un soupir las.

"Je suis trop peu habitué à agir en face à face avec les autres... Je ne peux pas changer des siècles d'habitude du jour au lendemain..."

Toujours en pleine complainte, il resserre pourtant son étreinte autour de Suzaku. Si son esprit est convaincu du contraire, son corps lui réagit positivement à la présence de la splendide propriétaire des lieux et cherche à la rapprocher de lui plus que de raison.

"Qu'est-ce que je suis censé faire pour vous consoler ?"

Tandis qu'il pose sa question, il baisse son regard vers le sien et réalise enfin toute leur proximité. Elle n'est qu'à quelques centimètres de lui. Ses lèvres proches des siennes. Sa respiration s'en accélère aussitôt, même s'il n'ose pas bouger. Pourtant son corps, lui, sait très bien ce qu'il aimerait. Même si cette fois son esprit met une barrière invisible pour ne pas oser franchir ce pas fatidique. Ce qui est franchement stupide...

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Suzaku
Suzaku



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Lun 30 Déc - 22:50

ft. Makoto Nakano

"Les conseils de l'ennui sont les conseils du diable..."

Elle rêve où il est en train de refuser de prendre les devants et comptait la laisser faire elle ? Il a bien vu qu’elle est tout aussi maladroite que lui, non ? Alors pourquoi il refuse de le faire cet andouille-là !

« Parce que nous avons l’air plus douée peut-être ? Nous avons essayé et nous nous sommes donné l’impression d’être une chienne en chaleur ! »

Et ça ne lui a pas forcement plu. C’était marrant de voir les réaction de Makoto à chaque fois, mais elle n’a pas envie de recommencer à agir comme ça, c’est trop contraignant pour elle. Bon, au moins, un bon point, il la prend enfin dans ses bras, la démone pouvant se blottir contre lui. Pour quelqu’un qui ne sait pas quoi faire, elle le trouve bien avenant à passer sa main dans ses cheveux, elle a même le droit à un baiser sur le front pendant qu’il est en train de se plaindre. Le fait que ce soit involontaire n’échappe pas à Suzaku qui le laisse faire en souriant, venant se glisser sur ses genoux quand il la rapproche encore plus de lui. Elle lui sourit quand il se rend compte de leur proximité.

« Déjà, commencer par arrêter de nous vouvoyez… »

Elle baisse le visage pour le cacher dans son cou, laissant brièvement son souffle caresser sa peau avant de murmurer d’une voix suave.

« Ensuite, tu pourrais nous embrasser, nous caresser, jusqu’à ce que ce petit jeu finisse très mal… vraiment très, très mal… »

Pourtant, le baiser c’est elle qui l’initie en venant s’emparer de ses lèvres, ses bras venant l’enlacer tendrement contre elle. Elle a beau donner l’impression d’être brutale, elle ne l’est pourtant pas de nature, étant capable de faire preuve de douceur. Elle ne dit pas non à la violence, mais quand la situation s’y prête, et là, elle ne s’y prête pas du tout.

« Cela te convient-il comme programme pour le reste de la soirée ? »


Il a intérêt de dire oui, parce qu’elle n’a ps envie de devoir trouver quoi faire d’autre ce soir.

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Makoto Nakano
Makoto Nakano



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Lun 30 Déc - 23:35

Makoto rit un peu sans le vouloir en l'entendant elle aussi se plaindre d'elle-même. Jamais il n'aurait osé la qualifier de chienne en chaleur mais pourtant il ne trouve pas que l'image qu'elle lui ait donné soit déplaisante. D'ailleurs lorsqu'il réalise enfin qu'elle est sur ses genoux, si près de son visage, il ne recule pas malgré une pointe d'embarras.

Il ne le regrette pas puisqu'elle l'embrasse après avoir repris ses mots, et même s'il reste un instant figé il réplique bien vite à son baiser en la serrant dans ses bras. Sa douceur, sa chaleur, son parfum le poussent à se laisser aller. Tout comme sa voix qui l'invite à profiter d'un tel programme plus longuement encore.

"Ca me va Suzaku..."

Il ne réfléchit pas vraiment à ses mots, ni même à ses gestes. C'est sans doute mieux... Il aurait sûrement été trop dans la retenue sinon, incapable de prendre des initiatives réelles malgré toutes ses invitations. Alors que là, ses mains s'activent à passer de son dos au devant de son kimono, pour l'ouvrir en tirant non pas sur sa ceinture mais sur le décolleté naturellement généreux qu'elle offre.

"Vous... tu es sûre ?"

Par sursaut de conscience, il pose cette question qui fait la démonstration d'une inquiétude réelle. Ca peut paraître stupide rendu où ils en sont mais il n'a pas envie de lui faire regretter ce choix. Même si le temps de s'en assurer voilà qu'il a pleinement ouvert son vêtement... Ce qui dévoile à nouveau le corps de la démone, nue sous ce kimono qui la met terriblement en valeur ouvert ainsi.

"Suzaku..."

Ses mains, presque fébriles, viennent se poser sur sa poitrine, qu'il presse légèrement comme s'il n'ose croire en ce qu'il voit. Mais pourtant cette douceur et cette chaleur que dégage sa peau sont bien réelles et il prend un plaisir coupable à la vérifier. Pourvu qu'elle ne recule pas parce que finalement elle a raison. Il veut bel et bien profiter d'un tel programme et voir leur jeu devenir plus dangereux encore. Jamais il n'a pu se retrouver dans une telle situation avec une telle femme. Maintenant qu'il en a le droit... Il ne se sent plus capable d'y renoncer.

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Suzaku
Suzaku



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Mar 31 Déc - 13:37

ft. Makoto Nakano

"Les conseils de l'ennui sont les conseils du diable..."

Elle ne peut que sourire quand il adhère au programme qu’elle propose, un vrai sourire qui ne soit pas narquois ou mauvais qu’elle a depuis le début. Il démontre son envie en ouvrant le kimono de la démone pour dévoiler sa poitrine avant de lui demander si elle est sûre de son choix. Elle ne peut s’empêcher d’avoir un petit rire, si elle n’était pas sûre, elle aurait déjà sauté hors du canapé, hors c’est le contraire, elle s’installe même bien plus confortablement contre lui.

« Sûre et certaine… »

Souffle-t-elle en guise de réponse, une main passant dans les cheveux du démon pour jouer avec une mèche, l’enroulant autour de son index. Son kimono est entièrement ouvert, il peut de nouveau la voir nue sans qu’elle ne cherche à se dérober à son regard cette fois-ci. Quand il souffle son prénom, la démone est électrisée sans savoir pourquoi, il ne l’a même pas encore touchée que son corps est déjà en train de réagir. Ce manque flagrant de contrôle qu’elle a sur son corps l’effraie un peu, mais ce sentiment s’évapore aussi vite qu’il est arrivé quand le premier contact se fait entre sa main et sa poitrine.

Elle est un peu surprise en entendant le gémissement sonore qu’elle a laissé échapper à ce simple contact et elle regarde Makoto, un peu abasourdie. Comment ce simple contact pouvait autant l’embraser, Il n’y avait rien eu de vraiment transcendant pour le moment, et elle n’est pourtant pas du genre à réagir pour si peu.


« … »

Elle décide de taire ses interrogations dans un nouveau baiser, laissant ses mains passer dans le kimono du beau brun, l’ouvrant avant de se reculer pour pouvoir enfin admirer ce corps qu’il n’avait pas cesser de lui cacher sous la douche. Elle profite de pouvoir enfin le détailler d’un œil appréciateur, se mordillant la lèvres, ses lèvres rougissant légèrement sans qu’elle ne le remarque.

« Nous nous répétons mais… Nous apprécions réellement la vue de ton corps … »

Qu’elle fasse des compliments, il faut en profiter, il est assez rare qu’elle en fasse.

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Makoto Nakano
Makoto Nakano



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Mer 1 Jan - 12:31

C'est tellement étrange. Il y a quelques heures à peine Makoto était seul chez lui, à vivre sa routine confortable et sans surprise. Et maintenant, il se trouve chez une démone magnifique qui lui offre le droit de toucher son corps. C'est si fou qu'il a l'impression de rêver.

C'est peut-être grâce à ça qu'il arrive à agir. En temps normal il aurait sûrement été paralysé par l'enjeu et par une situation trop inédite pour un amoureux du train-train quotidien et de la solitude comme lui. Mais de peur que ce rêve ne s'arrête trop tôt, il préfère ne pas laisser passer sa chance et masse donc doucement cette poitrine tendue vers lui, ce qui provoque un gémissement à la fois flatteur et excitant de la part de Suzaku.

Impossible pour lui de savoir si elle est toujours aussi réactive mais il s'en fiche. Ce qui compte ce qu'elle aime ce qu'il lui fait et il s'applique donc à continuer avec douceur malgré sa peur inconsciente de se réveiller de ce superbe songe. Mais lorsqu'elle l'embrasse, qu'elle mord même sa lèvre après l'avoir déshabillé il se demande s'il n'est pas idiot de ne pas vouloir croire en cette réalité.

"Je peux en dire autant... Tu es tellement belle Suzaku..."

Il le lui a déjà dit mais dans ces moments-là il ne peut pas être avare en compliments. Elle peut de toute façon voir maintenant qu'elle l'a dévoilé tout l'effet qu'elle lui fait, puisque tout comme elle rien ne se cache sous le kimono désormais ouvert par ses soins. Mais ce n'est pas assez. Il veut qu'elle comprenne plus encore que la chance qu'elle lui offre est appréciée bien plus que ce qu'il serait capable d'expliquer.

Il se décale donc légèrement sur le côté puis la pousse doucement à s'étendre sur le canapé. Il suit bien sûr le mouvement, pour que son corps vienne naturellement se caler entre ses jambes, sa peau collée à la sienne. La chaleur qui se dégage d'elle se communique aussitôt à lui, l'inverse étant sûrement vrai aussi.

"Suzaku..."

Il ne sait même pas pourquoi il répète encore son prénom, mais il ne prend heureusement pas le temps d'y réfléchir. Il vient plutôt passer une main sur sa joue, l'autre relâchant aussi sa poitrine pour descendre plutôt vers une de ses cuisses et la relever un peu contre sa taille. Il a envie, très envie de déjà craquer et ne faire qu'un avec elle mais il prend plutôt soin de faire de lents mouvements entrejambe contre entrejambe, pour être sûr qu'elle soit prête. Elle a avoué elle-même ne pas avoir d'amants réguliers et vu sa tristesse de tout à l'heure, le dernier doit remonter à un certain temps... Pas question donc de prendre le risque d'aller trop vite et de rendre ce moment désagréable. Même si résister alors que ça lui fait déjà un bien fou de simplement sentir son corps comme ça contre le sien va être très difficile.

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Suzaku
Suzaku



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Mer 1 Jan - 23:26

ft. Makoto Nakano

"Les conseils de l'ennui sont les conseils du diable..."

Suzaku continue de le contempler dans les moindre détails, sans cesser de se mordiller la lèvre, rougissant même légèrement quand il la complimente, oui, il arrive à la faire rougir, chose qu’elle a beaucoup de mal à comprendre alors qu’elle a déjà été complimentée des milliers et des milliers de fois. Elle ne compte plus le nombre de fois où elle a entendu des mots similaire dans des moment similaires à celui qu’elle vit actuellement, mais aucune n’avait fait battre son cœur à la chamade comme maintenant.

« … »

Elle aurait aimé murmurer son prénom, mais sa voix reste coincée dans sa gorge quand il l’allonge sur le canapé et la rejoint. Elle l’accueille contre elle avec plaisir, puisqu’elle n’arrive pas à parler, elle va ronronner de plaisir, l’enlaçant plus étroitement contre elle, savourant une chaleur dont on l’avait privée pendant trop longtemps.

« Makoto… »

Elle arrive enfin à le dire, fermant les yeux en frottant un peu plus sa joue contre sa main, de la même manière d’une chaton qui demande encore plus de câlins. Elle avait besoin de tendresse, de douceur et elle sait qu’il peut les lui apporter. Elle relève une main pour la passer sur la joue de Makoto, dessinant le contour de ses lèvres avec son pouce avant de se redresser légèrement pour s’emparer à nouveau de ses lèvres pour un baiser plus passionné, sa langue se faufilant entre les lèvres de son partenaire pour aller à la rencontre de sa jumelle, y étouffant ainsi ses gémissement naissants. Quand elle recule le visage, elle est fébrile, la main sur la joue du démon descendant jusqu’à son cou, passant par son torse puis son ventre avant de venir se poser sur le membre entre ses cuisses.

« Nous ne pouvons plus attendre, Makoto… »

murmure-t-elle, en parcourant le membre du bout des doigts avant de le guider à l’entrée de son intimité. Elle est prête, bien plus qu’elle ne l’aurait imaginé. Elle ne peut plus vraiment cacher l’effet que lui fait le démon, il lui mettait les sens en ébullition, un peu trop d’ailleurs.

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Makoto Nakano
Makoto Nakano



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Jeu 2 Jan - 22:03

La sensation d'irréel qui poursuit Makoto depuis déjà de longues minutes ne se calme pas lorsqu'il voit Suzaku ainsi, les joues rosies et l'une d'entre elles se frottant affectueusement à sa main. Loin de l'image si arrogante et même prétentieuse qu'elle avait eu à son arrivée, celle qu'il voit en ce moment le fait rougir tout autant mais pas pour les mêmes raisons. Elle est tout simplement craquante et il sent que son coeur bat avec la même intensité que le sien, même s'il essaie de ne pas y penser.

Ca ne fait pourtant qu'empirer lorsqu'elle vient partager un baiser plus intense avec lui, ce qui termine si besoin est de lui donner envie de plus. Il ne se reconnait pas vraiment dans une telle envie d'ailleurs. Il est un homme bien sûr et il lui avait dit qu'elle risquait gros à le provoquer sous la douche, mais en réalité ce n'est vraiment pas son genre de désirer une personne comme il a envie d'elle en ce moment. C'est pourtant bien ce qui se passe... et ça se confirme lorsqu'elle le guide avec un peu d'impatience vers son intimité, qu'il a pu sentir aussi prête que lui.

"Alors on attend plus, Suzaku..."

Ces mots sortent presque naturellement de ses lèvres et c'est tout aussi instinctivement qu'il se laisse plonger en elle. Il se colle tout contre son corps par la suite, son souffle rendu plus court. Depuis combien de temps n'a-t-il plus vécu ça ? En fait ça n'a même pas d'importance : il est certain que c'est la première fois de sa vie qu'un tel geste lui fait autant de bien. Une pensée un peu ridicule lui vient à l'esprit, avec cette impression qu'elle est faite pour lui tellement cette union s'est faite facilement et apporte bien trop de sensations sans même qu'il n'ait commencé à bouger.

Il relève un peu son visage au bout de quelques secondes pour la regarder. Puis met au diable sa réflexion et la honte qu'il ressent à avoir des pensées aussi bêtes, pour retourner plutôt l'embrasser en commençant enfin à bouger ses hanches. Il n'en revient toujours pas mais pourtant le plaisir qui parcourt déjà son corps lui démontre que c'est bien réel : il est en train de faire l'amour à la plus belle femme qu'il n'ait jamais rencontré. Et même si ça paraît totalement surréaliste, il compte bien vivre ce moment à fond avec elle, en essayant de lui donner le plus de plaisir possible.

Pour ça il essaie de ne pas aller trop vite, de faire surtout attention à tout ce qu'elle peut lui donner comme indication sur ce qu'elle aime plus ou moins. Même s'il ne lui laisse pas beaucoup l'opportunité de parler au début : ses lèvres ont trop de mal à laisser les siennes en paix, y compris sa langue qu'il mêle à la sienne à la moindre occasion pour l'entraîner dans une caresse pleine de tendresse. Et s'il n'est pas l'amant le plus expérimenté qui soit, il tente d'adapter son rythme ou ses mouvements en fonction d'elle et de ce qu'il ressent de ses propres gestes. En faisant tout pour bien faire.

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Suzaku
Suzaku



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Dim 12 Jan - 19:45

ft. Makoto Nakano

"Les conseils de l'ennui sont les conseils du diable..."

Elle sourit quand il a l’air aussi impatient de s’unir qu’elle, passant ses bras autour de son cou quand il prend le relais. Un soupir à la première pénétration suivi d'un long et mélodieux gémissement alors que son corps s'arque un peu pour l'accueillir entièrement en elle. Il avait la taille parfaite, ni trop fin, ni trop épais, ni trop long, ni trop court, il épouse parfaitement les formes intimes de la démone pour le plus grand plaisir de cette dernière. La position qu’ils ont est classique mais il n’y a pas besoin de plus pour s’ébattre, ils avaient tout le temps par la suite pour essayer des positions plus acrobatiques et autre part qu’un canapé. Elle soutient le regard de Makoto, étonnée de cette impression qu’elle a de redécouvrir les joies de la luxure dans les bras d’un démon. Même après le nombre incalculable d’amants qu’elle a pu avoir au cours de sa longue vie, jamais ça n’avait été aussi naturel pour elle de s’offrir à un homme, ni aussi intense. Peut-être parce qu’ils étaient humains et qu’inconsciemment quelque chose la bloquait ?

Elle se laisse aller à ses baisers, y étouffant ses gémissements naissants quand il entame les premiers va et viens. En cet instant, elle n'est plus en état de réfléchir de toute façon, les baisers de cet homme lui font perdre le fil de ses pensées et elle pourrait passer des heures à les savourer sans se lasser. Elle le laisse se mouvoir rapidement en elle, ne cachant pas sa surprise, ni les geignements qu’il lui fait produire bien vite étouffés quand Suzaku se mord la lèvre inférieure de peur d’être entendue, mais par qui exactement ? Il est loin le temps où ce petit palais regorgeait de vie, il n’y a qu’eux deux ici.


« Encore... Encore... Encore... »

Répète-t-elle inlassablement entre deux baisers, au rythme des vas et viens qui embrasent son corps intérieurement, ce dernier réagissant à chacune des caresses qu'il lui prodigue en même temps. Sa main se perd dans la chevelure noire du démon, le laissant maitre de son corps, il pourrait lui faire ce qu'il voudrait sans qu'elle ne l’en empêche. Pourquoi avait-elle fait autant d’effort pour lui ? Pourquoi avait-elle usé de tels stratagèmes ? Pourquoi avait-elle agi de cette façon pour un homme, quel qu’il soit ? La réponse lui saute aux yeux, presque une révélation, elle avait instinctivement senti qu’il était celui qu’il lui fallait. Cette pensée la fait s serrer un peu plus étroitement contre lui pour l’embrasser avec une passion dévorante.

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Makoto Nakano
Makoto Nakano



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Jeu 16 Jan - 11:22

Makoto aimerait être capable de réfléchir, de comprendre comment il s'est retrouvé là, à faire l'amour à une femme aussi belle alors que le matin encore il était seul, chez lui, à ne rien prévoir d'autre que la livraison de son travail. Mais il n'en est pas capable, justement. Pour la première fois de sa vie son cerveau est totalement en pause, comme hypnotisé par Suzaku et le plaisir qu'il ressent à bouger en elle.

C'est tellement bête et cliché mais il n'arrive pas à écarter cette petite voix qui lui dit qu'elle est faite pour lui. Il est trop bien entre ses cuisses, trop heureux de l'embrasser. L'entendre l'appeler et lui en réclamer toujours plus à chaque fois que leurs lèvres se séparent le temps d'un souffle est encore plus stimulant. Si bien qu'il retourne, encore et encore, goûter à ses lèvres sans cesser de bouger. Il accélère même peu à peu, se découvrant une avidité qu'il n'avait jamais ressenti auparavant.

A force cependant il allait être impossible pour lui de tenir longtemps. Pourtant il en a envie tellement il se sent bien, tellement il aime ne faire qu'un avec elle. Ce ressenti, si spécial, si nouveau pour lui lui semble déjà trop précieux pour être sacrifié trop vite. Surtout, il s'inquiète de ne pouvoir combler suffisamment son amante et c'est pour cela qu'il essaie de ralentir un peu, pour ne pas arriver trop tôt. Il veut absolument qu'elle le rejoigne. Qu'elle aussi se perde dans ce plaisir sans nom.

Le problème c'est qu'il n'est pas vraiment très expérimenté. Il lui est donc vraiment difficile de contenir cet afflux de bien-être qui réchauffe fortement son corps. Ca finit d'ailleurs par se voir lorsqu'il murmure le nom de la magnifique démone, avec qui il s'imagine déjà recommencer de bien des façons.

"Suza..."

Par manque de souffle ou peut-être parce qu'il se sent désormais lié à elle d'une façon bien plus profonde encore que leurs actes physiques, il l'appelle par ce surnom de façon assez inconsciente. Tant pour la prévenir qu'il ne pourra se retenir beaucoup plus que parce qu'il lui est reconnaissant. Sans doute que lorsqu'il reprendra un peu ses esprits il sera beaucoup plus perplexe sur tout ça mais là... Il est beaucoup trop bien pour s'encombrer de pensées parasites. A tel point que le coup final de ces premiers ébats ne saura tarder.

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Suzaku
Suzaku



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Ven 17 Jan - 11:11

ft. Makoto Nakano

"Les conseils de l'ennui sont les conseils du diable..."

Elle se laisse aller dans ses bras, sous ses baiser, sentant le plaisir affluer sans cesse en elle. Elle n’en peut plus, elle se sent au bord de craquer et c’est entendre le démon murmurer son nom d’une façon si suave qui lui font rendre les armes. Elle ouvre grand les yeux au moment où elle atteint le septième ciel, sa voix restant coincée dans sa gorge l’espace d’une seconde. Puis elle se cambre de tout son être, ne retenant pas les cris de plaisir qui s’échappent de ses lèvres dans cette extase salvatrice. Son corps retombe sur les coussins du canapé, le regard rivé sur Makoto, un sourire extatique aux lèvres. Elle vient ensuite se réfugier contre lui, ne voulant pas rompre le contact de leur peau. Pourquoi son cœur bat-il autant ? Pourquoi ce moment pourtant si simple l’avait comblée à ce point ? Pourquoi se sent-elle ? Comme ça ? Des questions du même genre, elle en a beaucoup qui lui trottent dans la tête, mais aucune réponse à se fournir à elle-même, c’est l’incompréhension totale pour elle.

« Nous ne comprenons pas… »

Dit-elle en murmurant avant de se rendre compte qu’elle a pensé à voix haute, rougissant violemment comme si elle était prise en faute, alors que ce n’est rien de tout ça. Et maintenant, elle se sent le besoin de se justifier quand elle lève le regard vers un Makoto qui ne doit sûrement pas comprendre ce qu’il arrive à la démone.

« Ja… jamais nous n’avions agis de la sorte avec un homme auparavant… Nous ne comprenons pas pourquoi nous avons agis ainsi avec toi… Ne te méprends pas, nous ne regrettons en rien ce qu’il vient de se passer, nous sommes juste surprise, agréablement surprise, mais surprise quand même… »

Le pourquoi, elle le sait pourtant au fond d’elle, mais elle refuse d’admettre qu’un homme puisse être ainsi, de surcroit un démon. Il n’attend rien d’elle, elle n’est plus une déesse que l’on doit aduler, ni le PDG d’une entreprise que l’on doit amadouer, ni même une astronaute renommée. Aux yeux de Makoto, elle n’est qu’une femme, qu’une démone et c’est en ça que ce moment a été unique pour elle, parce que pour la première fois depuis des millénaires, elle s’est sentie être une femme. Elle se blottie plus étroitement contre lui, le visage cache dans le cou du démon qu’elle câline du bout du nez.

« Restes avec nous quelques jours… »

Elle ne veut pas se retrouver seule à nouveau dans ce petit château désordonné par les travaux qu’elle doit y effectuer.

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Makoto Nakano
Makoto Nakano



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Ven 17 Jan - 12:35

Makoto se retrouve rapidement rassuré par les démonstrations de Suzaku, qui comme lui semble au bord de l'extase totale. Et c'est ensemble qu'ils l'atteignent, un dernier va et vient leur offrant cette délivrance qui secoue le brun d'une façon rare, peut-être même unique. Il avait connu quelques expériences il y a fort longtemps mais jamais encore à un tel degré d'intensité...

C'est bien pour ça qu'il prend soin de la serrer contre lui lorsqu'elle se blottit, une fois que le plaisir lui rend un peu de sa raison. A la fois pour se montrer présent mais aussi parce que lui-même a besoin de cette même présence. Il ne comprend pas plus qu'elle ce qui se passe, ni l'origine d'un plaisir aussi incroyable. Il ne s'est jamais senti aussi heureux, presque béat même s'il se retient de sourire bêtement. Ses doigts plongent dans sa chevelure écarlate pour la caresser et c'est légèrement frissonnant encore qu'il l'écoute se justifier de son incompréhension pendant que leurs regards se croisent.

Bizarrement il n'a pas douté un instant de l'absence de ses regrets alors qu'il est pourtant loin d'être un modèle de confiance en soi. A bien y penser, il peut supposer que c'est parce que lui aussi est dans ce même état. Il est surpris par tout ça, mais dans le meilleur des sens. Il attend cependant qu'elle s'apaise à nouveau avant de répondre et c'est en soupirant doucement, lorsqu'elle se réfugie à nouveau dans son cou, qu'il le fait enfin en cherchant un peu ses mots.

"Je ne comprends pas plus que toi... Mais je n'ai pas envie d'essayer si ça doit m'empêcher d'apprécier autant ce qui se passe..."

C'est un risque qu'il ne veut pas courir. Il est bien ainsi, collé à elle dans le plus simple appareil, à sentir son souffle et sa chaleur contre lui. Et l'entendre qu'elle l'invite même à rester plus longtemps avec lui est une nouvelle bouffée de bonheur qui l'envahit. Alors pas question de trop se creuser l'esprit à décrypter pourquoi il est si bien. Ce seul ressenti est plus que suffisant.

"Je resterai avec toi autant que tu voudras..."

Il ferme les yeux et plonge son nez dans ses cheveux en inspirant longuement, ne réalisant même pas la promesse qu'il vient de lui faire. Quelle femme... Il n'en revient toujours pas qu'elle ait pu s'intéresser et s'offrir comme ça à lui mais pas question d'y réfléchir une fois encore. Il veut juste apprécier sa chance. Autant que possible.

Il se redresse tout de même légèrement au bout de quelques longues minutes de silence, une question lui brûlant les lèvres.

"Est-ce que tu veux qu'on aille dans ta chambre ?"

Ce câlin dénudé fait du bien et il pourrait y passer des heures mais peut-être que ce n'est pas l'idéal de rester ainsi sur son canapé. Le froid pourrait vite les rattraper, même si la température ambiante n'est pas déplaisante. Autant s'assurer du confort de la démone, qu'il a envie de satisfaire pour une raison qu'il ne saurait s'expliquer.

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Suzaku
Suzaku



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Jeu 6 Fév - 0:39

ft. Makoto Nakano

"Les conseils de l'ennui sont les conseils du diable..."

Elle l’écoute sans dire un mot quand il lui explique être dans la même incompréhension qu’elle quant à leur comportement respectif, déposant de léger baiser contre la peau de son cou. Elle fait preuve d’une tendresse totalement opposée au détachement dont elle a fait preuve à l’arrivée du démon. Ses mots la réconfortent, la rendant encore plus câline envers lui quand il enfoui son visage dans l’épaisse chevelure sanglante de la démone, ne se décidant à lui répondre qu’une fois le silence installé depuis trop longtemps entre eux.

« Fais attention à ce que tu nous dis, Makoto, il se pourrait que je décide entre temps de ne plus jamais te laisser partir… »

L’idée ne lui déplait pas, le garder avec elle constamment, l’empêcher de repartir d’ici, ou plutôt de faire d ce petit château le lieu où il revient toujours. Elle voulait en finir avec sa solitude, du moins, c’est ce qu’elle pensait jusqu’à ce qu’elle commence à jouer avec lui. Elle pensait que ce ne serait que passager mais elle se rend compte qu’elle a envie de bien plus que ça, et ces pensées la perturbent légèrement, même si elle n’en montre rien.

« Hmm ? »

Elle sort de ses pensées quand elle entend la voix de Makoto, remarquant qu’il s’est détaché d’elle et qu’il la regarde. Elle a entendu d’une oreille ce qu’il disait, mais elle a compris que ça impliquait sa chambre. Par déduction, elle se dit qu’il propose d’aller là-bas, vu qu’il n’a aucune autre raison d’évoquer cette pièce. De toute façon, elle n’a pas envie d’aller dans sa chambre. Ce serait certes plus confortable de s’ébattre follement sur son matelas, mais il y a un endroit où elle veut faire un petit crochet pour retirer cette sensation d’inachevé qu’elle éprouve.

« Dans notre chambre ? Plus tard, il me semble que nous devons reprendre dans un endroit autre que la chambre à coucher… Ne devais-tu pas nous montrer à quel point ça pouvait mal finir si nous te cherchions trop ? »

Dit-elle avec un petit sourire taquin aux lèvres avant qu’elle ne dépose un baiser sur celle du beau brun sous elle. Mais pour ce qu’elle a en tête, elle ne pouvait pas rester assise sur lui ainsi. Elle se relève en grimaçant un peu, non pas de douleur, mais de dégout quand elle sent le fruit de leur plaisir s’écouler le long de l’intérieur de ses cuisses, chose pas très agréable en soi. Mais elle passe outre ce petit désagrément passager et se dirige vers les escaliers d’une démarche chaloupée, tournant son regard sanguin vers lui en signe d’invitation quand elle disparait derrière le mur et monte les escalier jusqu’à la salle de bain où il l’avait trouvée plus tôt. A l’intérieur, elle laisse tombe son peignoir à l’entrée et enjambe le rebord de la baignoire, faisant couler l’eau qu’elle règle à la bonne température. Il ne manque plus que son amant, et ils pourraient reprendre où ils se sont arrêté avant leur petit malentendu au même endroit.

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Makoto Nakano
Makoto Nakano



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Sam 7 Mar - 10:09

Les mots que Suzaku lui porte en disant qu’elle pourrait souhaiter le voir rester à ses côtés à jamais le touchent plus qu’il n’aurait pu l’imaginer. C’est pourtant si bizarre… Tout est allé à une vitesse folle entre eux, ce qui est plus perturbant encore pour quelqu’un d’aussi solitaire que lui. Il aurait logiquement dû être un peu effrayé ou au moins perplexe. Mais non, il se sent juste… Heureux et honoré d’avoir l’attention d’une femme aussi belle, ce qui se traduit par un sourire offert à la démone.

Par contre ça ne l’empêche pas de rougir légèrement lorsqu’après un temps d’absence elle revient sur ses paroles précédentes. Il n’a pas proposé la chambre en s’imaginant remettre ça mais apparemment l’inverse n’est pas vrai !

"Tu veux vraiment qu’on recommence ?"

Il se sent presque idiot de le demander puisque de toute façon elle ne se relève déjà et le guide vers la salle de bain où il l’a vue pour la première fois… et toute nue. Là où elle l’a aussi provoqué et poussé à dire cette phrase… Mais cacher que l’idée lui plait est inutile : son bas-ventre est bien trop expressif et montre très clairement son envie toute retrouvée, lorsqu’il la rejoint dans la baignoire.

Tant pis, il n’a plus de raison de reculer. De toute façon il ne le veut pas ! Il s’approche plutôt de Suzaku et se colle contre elle, la poussant ainsi peu à peu à reculer jusqu’à se presser contre la paroi. Cette dernière doit lui paraître bien froide malgré l’eau qui s’écoule sur eux mais c’est sa petite vengeance pour s’être senti aussi ridicule qu’un enfant face à elle.

"Tu vas regretter tes actes, démone !"

Il l’embrasse après avoir ri un peu, puisque cette fausse menace n’est absolument pas sérieuse. C’est au contraire un désir sincère qui anime son congénère occupé à l’embrasser à présent. Ses mains viennent se saisir de l’arrière de ses cuisses pour la soulever contre la paroi, positionnant son sexe plein de vigueur contre celui de son amante. Il ne lui reste ainsi plus qu’à avancer le bas de son corps pour s’introduire à nouveau en elle, ce qui oblige le brun à rompre leur baiser pour expirer sous le plaisir qu’il ressent à retrouver cette chaleur incroyable. Une chaleur telle qu’il se met à bouger sans pouvoir réellement attendre, trop heureux qu’il est de revivre ça aussi vite avec elle.

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Suzaku
Suzaku



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Dim 15 Mar - 15:23

ft. Makoto Nakano

"Les conseils de l'ennui sont les conseils du diable..."

Un petit rire cristallin s’échappe de ses lèvres quand il lui demande si elle veut vraiment recommencer, ne répondant pas de vive voix, puisque les actes de la démone parlent d’eux-mêmes une fois qu’ils sont dans cette salle de bain où, en y repensant, tout a commencé. Elle a un petit sourire quand il la rejoint dans la baignoire, baissant brièvement le regard pour remarquer d’elle-même que la suite du programme semble plaire au démon. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il soit prêt aussi vite, elle pensait déjà à devoir le câliner pour qu’ils puissent continuer, mais non, il est déjà au garde a vous devant elle, chose dont elle ne va absolument pas se plaindre, bien au contraire.

Elle recule d’un pas, puis d’un second avant de finir acculée contre le carrelage du mur, frissonnant de tout son être tant le contraste est saisissant entre le froid de la céramique dans son dos et la chaleur de l’eau ainsi que celle de la peau de Makoto face à elle. Elle cligne des yeux, un sourire clairement amusé aux lèvres quand il reprend à peu près là où ils se sont arrêtés plus tôt dans ce même lieu.


« … »

Un nouveau baiser et elle se sent soulevée contre lui, devant bien croiser ses jambes autour des hanches du démon pour assurer une meilleure prise et ne pas laisser ses bras supporter le plus gros du poids de la démone aux cheveux de feu. Elle est prête à le taquiner autant de fois qu’elle le voudra s’il lui fait regretter ses actes de cette manière. Mais s’unir à nouveau charnellement avec lui, fait découvrir à la démone qu’il lui est possible d’avoir une certaine complicité avec son partenaire, une chose assez inédite pour elle.

Des amants, elle en avait connu, mais jamais ce n’avait été aussi naturel pour elle de s’unir avec quelqu’un. Peut-être parce qu’ils étaient humains et qu’elle leur était supérieure dans la hiérarchie, alors que lui était un démon tout comme elle, et surtout à égalité avec elle, ou presque. Il y a une telle harmonie entre eux qu’elle ne cherche même plus à comprendre pourquoi, elle préfère se laisser aller au plaisir qu’il fait naitre en elle au gré de ses coups de reins, malgré le fait que son dos heurte parfois un peu trop durement le carrelage du mur.


« Ne pars... plus d'ici... reste... avec nous... »

Réussit-elle à prononcer entre deux gémissements, venant se serrer un peu plus étroitement contre lui. Pour la première fois dans sa très longue vie, elle a trouvé quelqu'un avec qui elle a veut être parce qu'elle en a envie, pas parce qu'elle en a besoin.

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Makoto Nakano
Makoto Nakano



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Dim 29 Mar - 17:51

Toute cette situation est aussi totalement nouvelle pour Makoto, qui l'a d'ailleurs montré plusieurs fois à travers ses questions parfois assez stupides. Mais heureusement il parvient désormais à laisser la réflexion de côté pour laisser parler la part la plus honnête de lui-même. Il n'a aucune raison de se plaindre ou de se questionner alors que tout en Suzaku l'attire inexplicablement. Être belle à s'en damner ne suffit pas à tout justifier... S'il n'y avait que ça il ne se sentirait pas si bien en elle. Il ne trouverait pas si naturel, ni normal de s'unir à elle et profiter de son corps prodigieux et de ses lèvres si douces.

Il ne se l'explique mais il ne cherche plus à se l'expliquer. La seule chose qui compte est le bonheur qu'il ressent et qui a l'air partagé par la démone, tant à travers ses gémissements que sa nouvelle demande qui le fait craquer. Malgré un souffle aussi réduit que celui qu'il plaque au mur avec ses coups de rein, il trouve la force de lui répondre, son front posé contre le sien comme pour contenir un plaisir qui lui fait tourner la tête.

"Ah... avec... plaisir..."

C'est pourtant une décision lourde de sens pour lui qui a toujours vécu seul mais il n'a aucune envie de refuser. Entre la solitude de son modeste appartement et une vie à passer aux côtés d'une femme aussi désirable et envoûtante le choix est vite fait ! Et c'est presque malgré lui qu'il la malmène davantage, son bassin cognant le sien peut-être un peu trop vigoureusement. Mais il a un mal fou à se contenir, lui faire l'amour est tellement grisant !

A tel point qu'à continuer ainsi il redoute une fin prématurée. Comment peut-il déjà avoir envie de jouir alors qu'elle l'a déjà fait céder si divinement il y a si peu de temps ? Conscient du risque et du côté peut-être un peu trop brutal de leurs ébats, il parvient enfin à ralentir doucement, préservant ses sensations sans risquer de les amplifier trop vite. Ce qu'il justifie à travers un soupir alors qu'il l'étreint un peu plus contre sa peau.

"Tellement bon..."

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)

Suzaku
Suzaku



Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) | le Mer 1 Avr - 1:39

ft. Makoto Nakano

"Les conseils de l'ennui sont les conseils du diable..."

Elle sourit quand il accède à sa demande de rester avec elle à jamais, plongeant son visage contre son cou pour y étouffer ses cris naissant. Elle ne souffrira plus de cette solitude constante qui lui étreint le cœur s’il est à ses côtés, pas plus qu’elle ne le verra vieillir pour fatidiquement mourir et la laisser seule. Si c’est ça le bonheur, alors elle ne le laisserait jamais filer, elle avait attendu trop de millénaires pour vivre ça.

Plus les minutes passent, plus leurs ébats se font tumultueux et sauvages, faisant monter son plaisir jusqu’à son paroxysme, Elle n'arrive même plus à crier, sa voix restant coincée dans sa gorge. Elle sent le plaisir monter encore et encore à mesure des coups de reins qu'elle reçoit, mais elle en veut encore, elle en veut plus. Il est en train de la malmener, elle finira avec des bleus, c’est certain, mais pour rien au monde elle ne voudrait qu’il s’arrête, le plaisir qu’elle ressent avec lui est trop intense pour qu’elle veuille qu’il s’arrête. Mais ce qu’il fait n’est pas mieux, coupant la montée de Suzaku en ralentissant, ce qu’elle l’empêche de faire en bougeant elle-même les hanches au même rythme qu’ils avaient précédemment.


« Justement, ne ralentis pas ! »

Grogne-t-elle, se mordillant la lèvre inférieure pour retenir les cris qu’elle sait être plus intense qu’ils ne devraient l’être. Encore quelques instants, quelques secondes à s’étreindre et elle ne tient plus. Suzaku se met à crier sans honte alors qu’un second orgasme la submerge à nouveau, la faisant se contracter à plusieurs reprises autour du membre en elle tout en s’accrochant au cou de Makoto pour ne pas perdre pied. Est-ce qu’elle s’arrête pour autant ? non, loin de là, Tant qu’elle ne sentira pas Makoto venir en elle, elle n’arrêtera pas de s’empaler sur son membre. Quand ce sera fait, elle restera contre lui, à bout de souffle et de force aussi, bien qu’elle ne soit pas celle qui se soit le plus activée. C’est d’une toute petite voix qu’elle murmure.

« Maintenant nous voulons bien que tu nous mènes dans notre chambre »

Mais elle reste accrochée à lui, tel un panda maintenant son pneu, ou un koala à sa branche.

[H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) - Page 2 Empty Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto)


Contenu sponsorisé


Re: [H] Je veux jouer à un jeu (Ft. Makoto) |

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum