-31%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
90 € 130 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -17%
Vente Flash : Ecran PC Samsung C27R500FHU
Voir le deal
149.99 €

Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé]

Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé] Empty Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé]

Mélissa Valkenhayn
Mélissa Valkenhayn


Race du personnage : Semi-lycane

Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé] | le Lun 23 Déc - 13:42



AVATAR

Votre personnage


Avatar : Atago de Azur lane
DC ou TC ? : TC de Colyne et Raven
Âge : 20 ans
Orientation sexuelle : Demi-sexuelle
Race : Semi-lycan
Groupe : Esclave
Métier : Assistante du refuge «Pets2Joy» obligatoirement tenu par un lycan alpha.


Parlez donc un peu de vous

Code du réglement (répondez à la question): L’amazone…
Âge : (Majeur obligatoire) 32 ans… fiou
J'ai signé le réglement : Oui
Une dernière volonté? :Dite oui je le veux!!


PHYSIQUE
De par ses oreilles marron, légèrement plus clair à l’intérieur, fièrement affichées sur sa tête, ne lui permet pas de renier son côté lycan par sa mère. Elle est incapable de s'en défaire, même avec le choix, elle continuerait de les garder au contraire de sa queue brune, rarement visible. Une seule personne a eu cette chance actuellement même et apparaît sous certaines conditions seulement. Ses cheveux encadrent parfaitement son visage, d’une longueur inégale et un peu rebelle dans l’âme renforcent d’autant plus le côté quelque peu sauvage de sa demi-race. Puis ses yeux dans le même ton de couleur du reste de son corps brillent à la moindre émotion.

Le point noir de son physique se retrouve être cette voluptueuse poitrine, où le moindre regard des hommes dans cette direction la gêne et l’exaspère en même temps. Une des raisons de la voir plus froide et moins encline à poursuivre une discussion si ses dernières restent les seuls à attirer toute l’attention. Son corps est svelte, proportionné et n’attend aucun surplus d’information. Juste un point de beauté noir juste en dessous de l’œil droit attire aussi parfois le regard. Assez petite, elle doit sans cesse relever le visage.

Niveau vêtement vestimentaire, elle aime les tenues classiques, rien d’affriolant et opte généralement plus dans le style kimono ou uniforme très stricte. Les habits plus osés et sensuelles possédaient sont finalement rarement mis et uniquement sous un ordre de sa sœur. Ces petits plus sont réservés au moment où son cœur sera réparé et croira de nouveau en l’amour, se laissera tenter par cette douceur légèrement amère en ce jour.


CARACTERE
La douceur est la première caractéristique de son caractère visible au moment où elle s’occupe des animaux. Son côté maternel ressort immédiatement et se voue entièrement à leur cause en compensation de ne pas avoir pu l’être une fois. Serviable à souhait, ses heures supplémentaires dans le refuge sont indéchiffrables en y passant une grande partie de son temps. Elle n’hésite jamais à mettre la main à la patte, à aider même dans un travail inconnu.

Cependant, même si ce côté agréable et gentil était naturel, elle ne dit pas oui à tout le monde et refuse tout demande dégradante à ses yeux. Son côté rebelle se manifeste d’autant plus à chaque manque de respect à son encontre. Elle n’en devient pas sauvage au point de faire du mal aux maîtres, ne hait personne sans raison particulière d’un vécu en commun malgré la souffrance et la dureté de son histoire. Ses émotions sont basées uniquement sur la personne en face, sur ses agissements, ses mots et leurs façons de réagir à sa froideur et ses refus constants sur certains points. Elle est même incapable de garder de l’amertume envers quelqu’un à vie.

Même si son cœur est meurtri et blessé à jamais, une certaine joie de vivre restait omniprésent sur le visage. Pas de manière trop explosive, juste suffisant à ne pas pousser les questions sur un passé douloureux, ni a attiré la pitié sur son sort. Elle avait besoin de se concentrer sur le présent, sur la beauté des nouvelles relations à venir à combler le vide. Cette bonne humeur est d’autant plus visible en compagnie de sa famille et de sa sœur où malgré le fait de connaître sa douleur, elles ne cherchaient pas à lui en parler et l’obligeait à aller encore plus de l’avant, à reprendre confiance.

Le contact avec d’autres est presque inexistant sauf quelques petites exceptions. Elle ne montre jamais ouvertement son besoin de toucher et de recevoir de la tendresse. Un simple sourire, des mots doux et agréables parviennent habilement à combler ce manque. Même si le désir est là, ses mains restent souvent sur son corps, se les offre elle-même en jouant nerveusement de ses doigts entre elles et le cache merveilleusement bien derrière son bonheur constant.

Sensible et très émotive, la moindre émotion lui arrache une réaction sans être trop expressive à attirer toute l’attention. Elle garde le contrôle sans en arriver à porter un masque de froideur. Et puis au fond, exprimait sa joie lui remontait le moral en le voyant se refléter sur autrui ensuite. Un peu comme aussi le fait de se plonger dans le travail ou dans un rôle, l’aidaient à surmonter sa peine. Sa fonction actuelle : redonner de la vie et de l’espoir aux animaux.


POUVOIR
Aucun sauf de celui de se transformer en louve brune seulement quand la douleur mentale est trop forte et n’arrive plus à avoir de désir de vivre.


 
HISTOIRE
De ses premières années, son enfance était plutôt normale et calme. Le bonheur à l’état pur auprès de sa mère et de sa grande sœur âgé de deux ans de plus. Où l’amour et l’entraide était le maître-mot de leur famille. Elle pouvait voir son père seulement quelques heures par jour et de temps en temps. Si sa mère était une véritable lycan d’une famille ayant connu la guerre, lui était un humain et l’esclave d’un autre lycan. Celui-là même ayant reconnu cette dernière sous son toit après l’avoir retrouvé en sale état lors de la grande guerre. La seule même ayant survécu de ce clan sauvage dirigé par William Valkenhayn, son oncle.

Du jour au lendemain, sa sœur, Milèna n’était plus la même, son corps s’était totalement métamorphosé en louve-garou, des énormes crocs remplaçaient ses dents, prête à mordre et attaquait tout sur son passage. Sans attendre, sa mère emmenait cette dernière transformé loin de la maison en la laissant derrière avec ses peurs et ses angoisses. Des jours sans aucune nouvelle, à devoir se nourrir toute seule à seulement neuf ans, à ne pas savoir où le duo était. Et une fois la pleine lune totalement disparue, mère et fille revenaient main dans la main sans donner une moindre explication, sans même prononcé un seul mot.
Juste un regard triste sur chacun de leur visage.

Malgré l’acharnement de sa sœur à lui changeaient les idées en attendant les raisons de leur fuite par ses parents, la soudaine voix criarde de son père dans la pièce à coté lui glaçait le sang. Il venait tout juste de découvrir la terrible vérité sur le véritable père de Milèna. Cette fureur ne lui était clairement pas habituelle. Une telle dispute entre eux signifiait uniquement la séparation entre eux, leur vie de famille volait en éclat, éparpillait en mille morceaux.
Tout sourire sur les visages avaient disparu complètement, la joie s'était évaporé.

Une colère immense ne quittait plus le visage de son père tant la trahison du lycan le rendait fou de rage. Il ne pouvait pas lui pardonner, pas après lui avoir accordé le droit de la voir, de l’aimer et de lui promettre sur l'honneur de ne plus jamais toucher son corps. Malgré cette haine contre lui, il parvient à ne pas céder à cette violence grâce au soutien de la famille. Il se contentait de porter plainte d'abus sexuel sur la femme de sa vie et donna en plus toutes les preuves nécessaires de l'assistance inébranlable de ce maître envers la cause des rebelles. La fidélité envers lui avait été brisée et n’avait plus aucune raison de le protéger plus longtemps.

Après plusieurs mois de procès, sa mère parvient à gagner gain de cause et s’octroyer le droit de récupérer son père. Si la souffrance persistait dans chacun des cœurs, le bonheur et leur vie calme reprenait leur droit. Les neufs prochains années s’étaient uniquement vu bouleversé par des petits changements mineurs, comme le contrôle du côté louve-garou de son aînée à celui de la découverte du pouvoir quelque peu déstabilisant. Il était beaucoup trop proche de celui possédé par le lycan, ancien maître de son paternel.
Leur lien familial s’en était retrouvé renforcé, voir plus unis.
Et la soudaine mort de son père succombant à une grave maladie quelques années plus tard n'avait rien ébranlé.

Elle fut même éprise de prendre totalement sa vie en main à partir de ce jour en devenant assistante dans un refuge. Le métier de secrétaire lui avait été appris tout le long de sa vie par sa mère, la secondant régulièrement dans son travail au sein de la communauté lycane. Son père avait été un parfait exemple d’esclave. Une certaine fierté naissait dans son regard à raconter et lui montrer tous les bons côtés de cette vie, du bonheur à la tour d’esclave, des droits possédaient et de ne pas avoir besoin de se laisser marcher sur les pieds à tout-va.
Une indépendance gagnait par les fruits d’un dur labeur à parvenir à se faire respecter malgré son statut d’esclave.

Même son cœur fut complètement épris d’un de ses collègues doux et attentionné envers les animaux sans famille. Et après de nombreuses sorties et refus de contact intime, à simplement sortir ensemble, il parvient habillement à chasser la moindre peur, le moindre doute de son esprit et tenter l’aventure.
Un bonheur entachait soudainement par la noirceur du cœur de l’homme de sa vie.
Il l'avait l’abandonné lâchement juste après l’annonce de la mort-née de leur enfant désirée. Un gout amer dans la bouche persistait sous la honte de s'être fait amadoué par de si belles paroles, d'avoir cru à sa promesse d'être ensemble à jamais. La douleur de la perte couplée à celle de la colère la transformait immédiatement en celui d'une louve brune sauvage à l'extrême. Son côté lycan prenait le dessus, ses crocs constamment sortie montrait un désir de mordre la moindre personne se rapprochant trop près d'elle.
Même Milèna ne parvenait pas à l'approcher sur le coup et subissait sa colère.

Cette dernière revenait malgré tout et tentait chaque jour de la faire revenir, de la calmer. Des tentatives souvent vaines. Les larmes ne cessaient jamais, les hurlements de loups s’estompaient rarement. Rien ne parvenait à la sortir de cette forme, juste sa soeur, après des mois, accédait le droit de lui tenir compagnie et lui offrait des nouvelles de leur mère, du reste du monde sauf de lui. Ce sujet-là était interdit et la faisait sombrer encore plus dans l'envie de garder cette forme. Elle n'arrivait pas à la retrouver non plus, malgré le réconfort reçu de sa famille.
Sa colère et son chagrin avaient été soufflé d'un coup par son côté maternel sous la santé défaillante de sa mère.

Ce travail au sein de la communauté lycane comme secrétaire dans la gestion des conseils et la prise de note à la promulgation des lois lui était très importante. Si cette place lui était normalement interdite du fait d’être esclave, Milèna s’était assuré de la lui offrir en voyant son désir de prendre sa place. Cette dernière avait promis au général lycan Grégoire Van Harpen de ne pas trouver mieux comme remplaçante de manière rapide et sans aucune formation en lui assurant d’avoir déjà travaillé en son nom dans l’ombre sous la tutelle de sa mère.

À ses côtés, elle reprenait goût à la vie, laissait ses malheurs de côté en se concentrant entièrement à son travail. Et quelque chose avait changé depuis cette chance comme l'avait senti Milèna. Sa gentillesse et son côté altruiste s'étaient adoucis, elle ne laissait personne lui marcher dessus. Le moindre geste déplacé ou tentative de trahir des secrets possédaient étaient repoussaient sous le rappel des droits sans jamais demander de l’aide du général, ni de sa sœur.

La perte de ce travail au retour de sa mère au conseil ne changeait rien à sa décision de rester humaine, ni celui de reprendre sa vie d’esclave en main en retournant à la tour sans être triste.
Au contraire, cette vie loin de la famille, dans un nouvel environnement lui permettait de ne pas se laisser aller, de garder la tête haute et d’être comme tous les autres du même statut.
La seule différence serait sa personnalité et le soutient d’une famille inébranlable.
Elle retrouvait même son poste d’assistante au refuge « Pets2Joy » et offrait tout son amour à ses petites bêtes où la méchanceté ne semblait pas exister.



_________________
Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé] NTkO96U

Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé] Empty Re: Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé]

Idrine Blooden
Idrine Blooden


Race du personnage : Démone pure

Re: Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé] | le Lun 23 Déc - 18:11

Bienvenue a toi demi-lycane :3 ♥

Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé] Empty Re: Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé]

Bakura
Bakura


Race du personnage : Démon ancien.

Re: Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé] | le Sam 28 Déc - 9:56



Validation

Félicitations, tu es validé. Tu fais partie du groupe des Esclaves !

Tu peux faire ta demande de maître, lieu, métier et RPs ICI
Amuse-toi bien !

_________________
Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé] Sign_Bakura_3
Ancienne sign:
Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé] Ywwq

« Ils me le paieront. Tous autant qu'ils sont. »

Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé] Empty Re: Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé]


Contenu sponsorisé


Re: Esclave ne signifie pas dire oui à tout [Terminé] |

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum