Le Deal du moment : -29%
Griffoir Lion pour chat
Voir le deal
9.99 €
Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

James, t'es qu'un connard. [Terminée.]

James, t'es qu'un connard. [Terminée.] Empty James, t'es qu'un connard. [Terminée.]

James
James

Race du personnage : Semi-incube.

James, t'es qu'un connard. [Terminée.] | le Ven 23 Aoû - 14:17



AVATAR

Votre personnage


Avatar : Dice Arisugawa de Hypnosis Mic
DC ou TC ? : Oula, on est au... Sixième compte ?
Âge : 27 ans.
Orientation sexuelle : Hétéro pur et dur !
Race : Semi-incube.
Groupe : Esclave. Mais vous la racontez pas trop les maîtres, vous perdez rien pour attendre !
Métier : Liste des métiers


Parlez donc un peu de vous

Code du réglement (répondez à la question): Je pense que vous commencez à me connaître non ?
Âge : Je répondrai pas à cette question, n'insistez pas !
J'ai signé le réglement : Mais oui.
Une dernière volonté? : Pliez-vous à ma volonté, ce sera bien suffisant.


PHYSIQUE
Bon, par où je suis censé commencer ?

Je suis beau. Ça c'est sûr. Ceux qui disent le contraire sont des cons finis. Et je l'admets, ça m'a bien servi dans ma vie d'avoir ce physique de play-boy. Mais je sais que dans un monde peuplé d'anges, de démons et de toutes sortes de créatures sorties des contes humains, ce n'est pas vraiment suffisant pour se faire une idée. Alors je veux bien donner un peu plus de précisions.

Si je dois entrer dans les détails donc, je commencerais par ma chevelure. D'un bleu sombre, semblable aux océans les plus profonds, ils sont assez longs au point d'encadrer mon visage et descendre jusqu'au milieu de mes omoplates pour les plus longues mèches. Généralement je les attache pour ne pas qu'ils m'emmerdent à s'éparpiller partout sur mon visage.

Parlons-en tiens, de mon visage. J'ai dit que j'étais plutôt beau gosse, et je ne mentais pas. Des traits fins, une mâchoire bien dessinée, et des yeux violacés, proches de l'améthyste pure, qui ont déjà rendu dingues un sacré nombre de demoiselles. Ça le fait, non ? Si en plus on prend en compte mes sourires charmeurs et le petit côté « chic » que me donne une cigarette aux lèvres, aucun doute : je peux séduire n'importe qui.

Pour ne rien gâcher, j'ai un corps solidement bâti du haut de mon mètre quatre-vingt-dix, avec une bonne musculature. Je passe pas mal de temps à m'entraîner, sans même parler du « sport » qui me sert à me nourrir. Car oui, j'ai du sang incube dans les veine, et ce n'est pas ma faible part d'humanité qui va calmer mes besoins à ce sujet. J'ai un appétit assez intense d'ailleurs, mais on y reviendra plus tard.

Sinon, quoi d'autre ? Ah ouais, les fringues. On fait ce qu'on peut à ce sujet quand on est rebelle, et de mon côté c'est en profitant de l'argent de certaines imbéciles que j'ai pu me payer des habits qui me vont plutôt bien. En général une chemise, un manteau selon la température et un pantalon assorti viennent conforter le charme que je peux dégager, me donnant du style. Pas la peine d'en rager pour autant, après tout vu ce qui m'est arrivé récemment, on ne peut pas dire que ça va me servir beaucoup.


CARACTERE
C'est un peu compliqué de parler de soi-même, même quand on s'aime autant que je m'aime. Cela dit rien qu'en disant cette phrase j'ai déjà donné une idée de mon tempérament. Ouais, j'ai une très haute estime de moi-même, au point d'avoir refusé d'être un esclave de ce système débile. Malheureusement pour moi, ça aura fini par me retomber sur la gueule, mais ça aussi on y reviendra plus tard.

D'ailleurs pour éviter d'accumuler les sujets à reporter, reprenons celui que j'ai laissé de côté tout à l'heure. Mon appétit sexuel. Comme je le disais, il est assez important, et franchement je plains la pauvre poire qui s'imagine m'adopter. Soit il faudra que ce soit une meuf canon qui assure sur le sujet. Soit elle pourra s'attendre à me voir découcher tous les soirs. J'ai besoin de ça. Pour me nourrir et parce que bordel, c'est bien la seule chose qu'on peut faire quelle que soit sa caste. J'espère donc pouvoir en profiter comme il se doit, même si évidement c'est loin d'être la seule chose d'importance dans ma vie.

J'aime qu'on me respecte. J'en ai rien à foutre d'être esclave, rebelle ou maître, en réalité. C'est juste un mot qui te range dans une case, alors que personnellement je me vois comme hors normes. Mais par contre si on me manque de respect, ça me met hors de moi. Et j'en deviens moi-même encore plus irrespectueux. Question de principe. Quand on joue aux cons avec moi, je sais être encore pire en contrepartie.

Cela dit, je ne suis pas non plus totalement débile. Si je vois qu'une personne me parle mal mais peut servir mes intérêt, je saurais aussi me montrer un peu plus... conciliant. J'ai un côté manipulateur indéniable, même si je ne vais pas non plus prétendre être la personne la plus intelligente du monde. Ce serait bien con de ma part, surtout vu ma capture récente.

Ah oui, j'avais dit que je parlerai de ça plus tard... On verra ça dans mon histoire. Pour le reste, que dire... J'ai encore jamais vraiment trouvé quelqu'un qui m'y aura poussé mais je pense que si je m'attache à une personne, je serais... protecteur. Très protecteur. D'abord parce que je n'aime pas qu'on s'en prenne à ce qui fait partie de ma vie. Et ensuite parce que si j'aime quelqu'un, c'est sans réserve. Mais encore une fois c'est un peu de la supposition, tout ça. Vu que c'est encore jamais arrivé... Si j'excepte mes parents. Mais ça sera plus clair dans mon histoire.


POUVOIR
Voix hypnotique : Voilà le pouvoir que j'ai, et qui s'il m'a parfois été utile, ce n'est pas franchement des plus extraordinaires tant il est limité. Selon le timbre que prend ma voix et ma concentration, je peux "envoûter" une personne et la laisser dans un état second, plongée dans une sorte de transe lascive qui lui fait ignorer ce qui se passe autour d'elle. En fait pour être honnête ce pouvoir m'a très rarement servi, en dehors des fois où j'avais besoin de filer avec le fric d'une de mes conquêtes éphémères. Si je me faisais chier à le travailler un peu plus je pourrais sûrement l'utiliser pour me faciliter la vie, mais comme il faut que j'aie parfaitement le contrôle de mes nerfs pour qu'il s'active, c'est loin d'être facile.

Pour ce que j'ai pu constater, plus je suis proche de la cible, plus ça marche bien. L'effet n'est que provisoire, au bout d'une dizaine de minutes de transe hypnotique la personne recouvre ses esprits. Ca peut sûrement être variable en fonction de la force de caractère de la victime, mais je me suis pas amusé à essayer ça avec des cibles compliquées. De toute façon encore une fois, j'ai pas vraiment d'intérêt à en abuser. Sauf quand je veux me barrer sans être emmerdé.


HISTOIRE
Bon, il paraît que pour une histoire ce qui est bien, c'est de commencer par le commencement. Alors faisons comme ça.

Je suis né il y a vingt-sept années, d'un père incube et d'une mère humaine. Cette dernière souffrant de nymphomanie, autant dire qu'elle a trouvé son compte avec mon géniteur ! Et ça explique sûrement pourquoi, malgré que je sois de sang-mêlé, je sois si vorace moi-même.

En tout cas j'ai été élevé et ai grandi avec eux. Mon père avait fini par épouser ma mère même si c'était franchement mal vu, et m'avait reconnu et adopté légalement pour m'éviter tout séjour en Tour. J'ai donc grandi sans manquer de rien, presque comme un enfant incube normal même si je n'avais aucun droit particulier en tant qu'esclave.

L'histoire aurait pu être sereine et continuer ainsi, si mon père, militaire de carrière, n'avait pas perdu la vie en mission quand j'avais treize ans, sans qu'on ait aucun détail sur la nature exacte de sa mort. Impossible d'obtenir la moindre information de la part d'Andrew Ryan, le Général Incube qui avait simplement déclaré, par l'intermédiaire d'un courrier sans doute rédigé par une secrétaire, que l'opération dans laquelle il était mort était classée top secrète.

Voilà déjà un premier événement qui avait commencé à me faire détester ces conneries de maîtres et esclaves. J'étais persuadé à l'époque que si ma mère et moi avions été maîtres, nous aurions au moins pu savoir ce qui avait fait disparaître mon père.

Mais comme si ça ne suffisait pas, puisque nous étions tous deux esclaves et sans maître, nous n'avons eu d'autres choix que de nous retrouvés chassés de chez nous et envoyés en Tour... dans deux endroits différents.

Oui, vous avez bien lu. Le connard dans l'administration qui avait décidé de nous virer de chez nous n'avait rien trouvé de mieux à faire que de nous séparer de force, ma mère et moi.

Ce que j'ignorais encore, c'était que s'il avait fait ça, c'était parce qu'il avait des vues sur ma mère, qu'il connaissait pour l'avoir déjà croisée elle et mon père lors de soirées entre militaires et personnel administratif. Cette ordure, profitant du fait que je ne sois pas auprès d'elle, était venu l'adopter en se foutant bien de son avis. Et à force de la malmener pour obtenir ses faveurs qu'elle refusait de donner à un autre homme que mon père, en dépit de son hypersexualité par ailleurs réduite à cause du deuil... Il avait fini par la tuer.

Je ne l'ai appris que bien après sa mort, environ un an plus tard, au moment de l'arrestation de cet enfoiré. La justice incube avait fait son travail et le Lieutenant Azazel avait tenu à m'informer de la situation malgré mon statut d'esclave semi-incube. Mais ce geste, s'il aurait été apprécié en d'autres circonstances, ne fut pas suffisant pour chasser le dégoût qui me prenait face à l'accumulation de saloperies liées à mon rang social à la con.

Ce fut ainsi qu'un beau jour, à mes quinze ans, profitant d'une sortie quotidienne autorisée en cours de journée, je pus prendre la fuite loin de la Tour et de mon rang d'esclave immonde. Ça faisait déjà plusieurs semaines que j'avais pu apprendre qu'un petit groupe de rebelles sévissait dans certains quartiers de Las Vegas, et avait déjà contribué à la fuite de quelques membres de la Tour où j'étais et qui n'étaient effectivement jamais revenus. J'avais fini par en croiser l'un des membres, qui pour mon plus grand bonheur m'avait entraîné avec lui et avait permis mon affranchissement, en m'extrayant la puce qui me localisait.

De longues années donc, j'ai pu servir les intérêts rebelles, faisant bien évidemment partie des Insurgés au vu de mon tempérament raccord avec leurs idéaux. De l'infiltration à l'action pure et dure, j'ai eu des missions aussi variées que le furent les compétences que j'ai eu à développer. Entre temps, je nouais parfois des relations avec des maîtresses pour subvenir à mes différents besoins ou obtenir des informations fort utiles pour les miens. L'avantage de mon appétit sexuel hors-normes, c'était que je passais pour un parfait incube, sans que l'on puisse se douter de mon sang-mêlé. Une couverture parfaite donc...

Qui avait fini par tomber. Car un soir récent, alors que j'avais pour but de faire du charme à une fonctionnaire qui avait peut-être des informations intéressantes sur la sécurité d'un bâtiment ciblé par la Rébellion, je me suis retrouvé nez-à-nez... avec ce maudit employé qui après avoir purgé 13 années de prison pour le meurtre de ma mère, avait fini par être réhabilité quelques mois auparavant à un poste moins important, mais tout de même suffisant pour se retrouver invité à cette soirée que j'avais infiltré.

Et bien sûr, il me reconnut autant que je le reconnus moi-même. Et au lieu de fuir, j'ai préféré lui coller mon poing dans la gueule, lui brisant le visage tant ma haine avait démultiplié ma force à ce moment-là. Seulement, je fus bien vite arrêté avant d'avoir pu le tabasser plus copieusement...

… puis une fois l'absence de puce constatée, me rendant de fait coupable et hors-la-loi, j'ai été jeté au centre de dressage de New York où je subis depuis... mon châtiment.

Autant vous dire que j'ai bien les boules. Et que je suis prêt à tout pour sortir du merdier dans lequel je me suis fourré. Me faire tabasser tous les jours n'est définitivement pas un programme que j'apprécie, quand bien même ai-je du mal à fermer ma grande gueule face aux connards qui me font office de gardiens...

James, t'es qu'un connard. [Terminée.] Empty Re: James, t'es qu'un connard. [Terminée.]

Padparadscha
Padparadscha



Re: James, t'es qu'un connard. [Terminée.] | le Ven 23 Aoû - 14:24

Dans mon immense bonté, je vais répondre à la question du règlement pour toi.

James :
Spoiler:
James, t'es qu'un connard. [Terminée.] 56ea

_________________
James, t'es qu'un connard. [Terminée.] Ifou

James, t'es qu'un connard. [Terminée.] Empty Re: James, t'es qu'un connard. [Terminée.]

Anonymous
Invité
Invité


Re: James, t'es qu'un connard. [Terminée.] | le Ven 23 Aoû - 16:27

Bienvenu à toi James bon courage pour ta validation ^^

James, t'es qu'un connard. [Terminée.] Empty Re: James, t'es qu'un connard. [Terminée.]

Anonymous
Invité
Invité


Re: James, t'es qu'un connard. [Terminée.] | le Ven 23 Aoû - 16:29

Re bienvenue ! °^°

Un perso intéressant ~

James, t'es qu'un connard. [Terminée.] Empty Re: James, t'es qu'un connard. [Terminée.]

Coraline
Coraline

Race du personnage : Ange

Re: James, t'es qu'un connard. [Terminée.] | le Sam 24 Aoû - 16:10



Validation

Félicitation, tu es validé(e). Tu fais partie du groupe Esclave.

Tu peux faire ta demande de maître ou esclave, lieux, métiers et RPs ICI
Amuses toi bien!

James, t'es qu'un connard. [Terminée.] Empty Re: James, t'es qu'un connard. [Terminée.]


Contenu sponsorisé


Re: James, t'es qu'un connard. [Terminée.] |

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum