-82%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
19.90 € 110 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -38%
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
Voir le deal
235 €

Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée]

Thaël : La curiosité est un très beau défaut  [Terminée] Empty Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée]

Thaël
Thaël



Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée] | le Mer 10 Juil - 23:35



AVATAR

Votre personnage


Avatar : Idunn de Fire Emblem
DC ou TC ? : Refonte de Estellise
Âge : 1005 ans
Orientation sexuelle :
Race : Ange déchue
Groupe : Maître
Métier : Secrétaire, s'occupe du classement des dossiers à la mairie de New York.


Parlez donc un peu de vous

Code du réglement (répondez à la question): la moins fatigante
Âge : 23 ans
J'ai signé le réglement : Oui Monsieur
Une dernière volonté? : Soyez gentil avec moi ♥


PHYSIQUE

Ce qui trahi l’origine de Thaël, plus que ses paroles, c’est son corps. Même sans ses deux pairs d’ailes blanches, qu’elle cache par commodité la plupart du temps, Thaël respire la grâce angélique. Elle a cette beauté toute céleste dans la finesse des traits, dans sa peau pâle, dans son corps menu et élancé, dans ses cheveux opalins aux reflets lumineux… Dans ses habitudes vestimentaires aussi. Thaël porte des robes plutôt éthérées, ample. Elle ne cherche pas à se rendre belle, et c’est ce qui fait tout son charme, cette pureté innocente qui met en valeur ses courbes sans le savoir, parce que tel tissus est un peu transparent et laisse deviner le galbe de ses seins, parce qu’un coup de vent va trop soulevé les voiles de sa jupe, parce qu’une bretelle va glisser sur son épaule sans qu’elle ne la remarque, ses cheveux lâchent qui virevoltent au vent. Parce qu’elle n’est pas enjôleuse, elle ne se rend juste pas compte de la lubricité de ses courbes.

Il y a deux choses qui dénotent dans le physique sylphide de Thaël. Ses oreilles d’abord, un peu trop pointue, ses yeux ensuite, car ils sont vairons. L’un est vert, l’autre marron tirant sur le rouge. Elle aime penser que c’est la faute de son pouvoir, que cela trahi sa capacité à voir à travers une multitude d’oeil différent, mais c’est juste son interprétation personnelle.

Quand elle va travailler, Thaël porte généralement un tailleur, et essaie de s’attacher les cheveux pour se donner l’air sérieux.


CARACTERE

Thaël a une obsession : comprendre les autres créatures pensantes. Comment elles réfléchissent, comment elle réagissent, comment elles vivent. Elle est persuadée que c’est la raison de son existence et à ce titre rien d’autre au monde n’a réellement d’importance. Totalement inconsciente, indifférente, presque dénuée d’empathie, elle a un mépris évident pour la vie : la sienne et celle des autres. Thaël n’est pas cruelle, elle est juste curieuse, raisonnée à l’excès. Pour elle, son objectif justifie tout et c’est pourquoi elle n’a jamais d’hésitation, jamais de remords pourvu qu’elle apprenne. Heureusement, si elle ne croit plus au Bien et au Mal depuis longtemps, elle reste guidée par une certaine vertu, un soupçon de bienveillance qui lui rend plus encline à chercher le bon dans les gens que l’inverse.

Ironiquement, malgré ce tempérament presque aseptisée, Thaël est très polie, courtoise, souriante même. Elle est d’une rigueur toute cartésienne, tous ses actes sont guidés par la raison alors pourquoi ne serait-elle pas agréable si elle peut l’être ? S’est aussi simple que ça.

Thaël est quelqu’un de très cultivé, elle lit beaucoup – surtout des romans - car elle adore voir les pensées de ces « êtres de papiers » qui grandissent au fil des pages. Elle même écrit, mais ce sont plus des notes scientifiques qu’elle prend sur un calepin ou sur son téléphone à mesure qu’elle fait ses observations. Ah ses observations… Thaël adore se poser à la terrasse des cafés, dans un parc, bref dans un lieu animé et juste regarder les gens vivre. Essayer de deviner leur histoire, leur ambition, les liens qui les unissent... C’est une passion, sa passion. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle prend beaucoup de plaisir dans son travail administratif. Tous les jours elle a dans les mains des dizaines de dossiers, des morceaux de vies simplifiés par quelques données chiffrées qu’elle recoupe, développe pour essayer de recréer la vie de ces personnes qui ne sont que des nombres. Et puis le classement, l’organisation, n’est-ce pas une façon de rationaliser le monde ? Passionnant.

Thaël est toujours très calme, rationnelle, elle ne ressent pas vraiment la peur ou les autres pulsions primaires, la seule chose qui peut la troubler c’est ne pas comprendre. Être face à quelque chose d’irraisonné, d’irrationnel, face à quelque chose qu’elle ne parvient pas à saisir ou à classer. Cela la frustre tellement qu’elle peut en devenir vulgaire et agressive.

Thaël aime la vérité, elle n’apprécie pas qu’on lui mente, et elle le fait assez rarement. Parfois, elle ment par omission pour voir comment évolue ou alors elle invente quelque chose, mais dans sa tête c’est plus une « histoire expérimentale » dont elle révèle les tenants et les aboutissants à la fin. Elle peut d’ailleurs être parfois franche à l’extrême, ne se parant pas de cette hypocrisie si chère aux humains.

Pourvu que les conditions soient réunies Thaël sait lire sur les lèvres. En soirée c’est quelqu’un de très bavards, elle peut parler pendant des heures sans s’arrêter sur tous les sujets tant elle est intéressée par tout et n'importe quoi.. Sinon à force de négliger ses besoins terrestres pour se consacrer à sa mission toute spirituelle, Thaël est totalement fauchée.


POUVOIR

Vision phasée: Thaël peut voir à travers les yeux des autres. Elle ne peut pas entendre, elle ne peut pas sentir, encore moins lire les pensées communiquer ou contrôler, elle peut juste voir comme un film muet à la première personne, ce qu’une autre personne voit. Son pouvoir n’a pas de limite de temps à proprement parlé, mais selon l’environnement où elle est, cela peut être très fatiguant. Car si elle devient aveugle, elle garde ses autres sens, donc si elle est dans un endroit animée elle doit faire abstraction des bruits, des odeurs, des sensations qui l’entourent et qui sont totalement incohérentes avec ce qu’elle voit. Forcément, privée de sa propre vue, elle devient également très vulnérable pendant qu’elle le fait. En outre, elle n’a pas non plus le sens de la proprioception, donc, cela peut lui donner le mal de mer, si elle phase avec quelqu’un qui bouge beaucoup, car elle n’a pas la sensation du corps, la perception des membres etc.

Bien entendu, Thaël ne peut pas se phaser avec n’importe qui, pour pouvoir le faire, elle doit avoir regarder la personne dans les yeux au moins une fois,  et se doit d’avoir des périodes de repos entre temps. Enfin, elle ne doit pas être trop éloignée de sa cible, en général il faut qu’elle soit au moins dans la même ville (environ 20 km de distance).

A noter que sa présence n’est pas spécialement intrusive, mais elle n’est pas totalement furtive non plus, quelqu’un dont elle partage la vision sera souvent gêné, ressentira une vague présence indéterminé et aura tendance à cligner plus vite des yeux.



 
HISTOIRE


Thaël ne fait pas exception aux autres anges, elle est née au paradis et a subit sans broncher l’endoctrinement des lieux. Seulement, les préceptes étaient fondés autour de trois vertu cardinale : La pureté, la raison et la bonté, et elle a eu une interprétation toute personnelle de la deuxième. La raison est généralement entendu comme le contraire de la passion, comme le fait de ne pas se laisser gouverner par ses pulsions, mais Thaël, elle, l’a embrassé dans son entièreté, se trouvant une obsession de raisonner le monde autour d’elle, de tout comprendre, de tout rationalisée ; tout en ayant la sensation de suivre ce qu’on les enseignait : n’était-ce pas les autres qui avaient tort de si peu réfléchir alors qu’on leur enseignait la Raison ? Ironiquement, cette endoctrinement qui devait la rendre fanatique et obéissante, en fit presque une philosophe trop curieuse pour rester au paradis. Elle se fit donc promouvoir Messagère, satisfaisant sa soif de connaissance en faisant la liaison entre les Hommes et les Anges, en les regardant évoluer, réagir, anticiper… Elle aurait aimé être là durant la première guerre car elle voulait aussi connaître les Démons, rencontrer Lucifer, savoir ce qui avait motivé sa rebellion mais il lui était impossible d’accéder à l’Enfer.

Ainsi donc, elle fut plutôt heureuse quand Mephisto débarqua sur Terre pour conquérir le monde… Jusqu’à ce qu’elle réalise qu’il avait une bonne chance d’y arriver. Son patriotisme pris le pas, pendant un temps sur son envie de simplement observer et comprendre, et elle se battit au côté de ses pairs… Enfin… plutôt que de se battre disons qu’elle fit le pigeon voyageur et quelques missions d’espionnage car elle n’a jamais été très portée sur le combat même si elle en connaît quelques bases.

Quand leur défaite fut annoncée, elle refusa de retourner au paradis, trouvant les Humains et les Démons beaucoup plus drôle à observer que les autres anges. A l’époque, elle ne remettait pas encore sa nature angélique en question, alors elle justifia ce choix en disant qu’elle voulait aider à la reconstruction de l’Europe, que finalement ces observations étaient pour le bien du paradis.

Pendant des années, elle resta donc simple observatrice dans le chaos de l’Euorpe dévastée. Elle admira les humains si insignifiant seul, si puissant ensemble, s’allier ou se dévorer contre toute logique, juste mue par un égoïsme irraisonné. Elle vit des citées se reconstruire et tomber, elle vit la bonté et l’avarice s’exprimer dans tous leurs excès. Mais s’il y a une chose qui cette anarchie lui apprit c’est à quel point la notion de Bien et de Mal n’existait pas vraiment. Cette dichotomie n’avait pas lieu d’être quand elle voyait des humains assoiffés de sang ou les démons faire un geste altruiste… En fait, avec le recul, même les siens tombaient dans le péché. L’arrogance, l’orgueil, l’hybris de ceux qui avaient fermé les portes du Paradis pour se protéger alors que la souffrance était toujours aussi poignante ici-bas.

Ces quelques certitudes ébranlées commencèrent à éloigner Thaël des siens, sans qu’elle ne parvienne à s’en séparer réellement. Par habitude, par commodité. Mais, au bout de quelques temps, elle commença à se lasser de simplement observé… Pousser par les injonctions de sa hiérarchie qui souhaitaient recruter de nouveaux Saints pour combattre avec eux, elle se posa une question simple : moi qui sait temps de choses sur la nature humaine désormais… est-ce que je peux la faire évoluer ? Est-ce qu’en tirant sur les bonnes cordes on peut pousser un individus d’apparence égoïste vers le bien ? Lui donner envie de se sacrifier pour autrui, pour des idéaux ?

Elle en était persuadée, et se lança donc dans une de ses plus passionnante expérience. Elle recruta un homme, Hyriun, un de ces jeunes qui n’avaient connus que la violence et le chaos, qui faisaient passer leur survis avant toute chose, tuant sans distinction humain et démon, motivé uniquement par le gain. Quelqu’un d’instable mais de brillant et talentueux, un potentiel grand guerrier.

Après l’avoir soigneusement choisie donc, elle l’approcha, l’amadoua comme on apprivoise un animal sauvage. Elle le traita comme elle voulait qu’il soit, le flatta, comme si elle voyait la grandeur et la bonté en lui, que pour elle s’était évidence. Elle avait toujours été fascinée par cette propension des gens, à se comporter tel qu’on les voyait. Comme si en cataloguant les gens dans une catégorie on les y enfermait et que c’était à eux de s’adapter pour coller à l’étiquette qu’on leur avait collé et non l’inverse. Appliquant ce principe à l’humain qu’elle avait choisit, elle parvint effectivement à le façonner un peu, l’impliquait dans une rébellion guidé par de grands principes. Petit à petit, il s’extrayait de son égoïsme latent et trouvait une force nouvelle en se battant pour les autres. Puisait du courage dans leur reconnaissance, dans leurs regards émerveillés.

Elle était si fière d’elle, de sa réussir éclatante, à deux doigts de réussir à en faire un Saint… Tout aurait pu changer pour elle, pour lui, si elle avait réussi… Mais le hasard est si facétieux, si capricieux…

Un jour où elle parlait avec un de ses confrères de la réussite éclatante de son expérience, Hyriun entendit la conversation. Il n’était pas prêt pour cela, encore trop instable. Un jour elle lui aurait dit la vérité, mais là c’était simplement le mauvais moment. Trop fragile pour encaisser la vérité, il refusa de l’écouter, se braqua, la renia et la rejeta jusqu’à ce qu’elle décide de partir pour le laisser digérer la vérité…

Elle comptait revenir, plus tard, voir comment il avait évolué, voir si elle pouvait regagner sa confiance, mais le lendemain de leur dispute son escouade fut décimée par les démons. On ne rapporta aucun survivant et elle fit donc une croix sur son expérience si passionnante, sur cette personne pour qui elle avait développé une certaine forme d’affection.

Pour ses supérieurs, sont expérience était un échec et elle ne fut plus soutenue alors qu’elle savait elle, que cela pouvait marcher. Et puis, elle trouva si intéressant de créer les situations pour observer le comportement, elle ne pouvait juste plus s’arrêter. Alors elle continua, créant parfois des cadres très peu éthiques alors qu’elle s’intéressait à la violence, jusqu’à ce qu’elle se fasse taper une énième fois sur les doigts et qu’elle décide de se déchoir, volontairement. Lasse de leur lâcheté, de leur bien-pensance, elle rejoint les Démons qui eux avaient moins de scrupule, moins de raison de mettre un frein à sa curiosité.

Mais ce retournement eu un prix. Celui de la précarité, du racisme. Elle qui n’était pas bien vu chez les siens, connu le même traitement chez les Démons. Elle représenté encore l’ennemi, on la soupçonnait à chaque instant de potentiellement retourner sa veste. Et elle ne connaissait personne pour la soutenir, l’appuyer, les informations qu’elle avait vendu en guise de bonne foi n’étaient qu’un laisser passé, cela ne lui garantissait pas une vie agréable. Elle avait mal négocié. Elle erra un moment, comme une punition à sa trahison.

Heureusement, ses pas la conduire jusqu'à un Vampire, Lysander. Elle se souciait peu de son rang et malgré quelques débuts difficile, contre toute attente, il accepta de se porter garant pour elle, appâté par le goût de son sang si particulier. Pour elle s'était une aubaine, et depuis elle le considère comme un protecteur, un mécène. Elle n'a pas grand chose à lui offrir, alors elle le laisse se repaître de son sang, ne le donnant à lui, comme un bon cru dont il est le seul à pouvoir s’enivrer.

Grace à lui, elle pu trouver un travail au sein de la Mairie de New York dans le classement des dossiers. Des milliers de dossiers, d’esclaves, de Maître, de demandes diverses et variées. Un travail fastidieux qui rebutait tout le monde, mais qu’elle apprécia grandement… Elle qui aimait raisonner le monde, organiser tous ces documents était un plaisir. Et puis, ils étaient comme des petites fenêtre sur la vie des gens et elle adorait ça.

On ne lui faisait pas trop confiance, mais à force de bien faire son travail, on la laissa un peu sans surveillance. De toute façon, tous les changements sur un dossier son enregistrés, et les informations les plus sensibles nécessitent une double validation, alors ce n’est pas comme si elle pouvait truquer quoi que se soit. Du moins pas si facilement.

Avec ce nouveau travail elle a pu se trouver un petit appartement en périphérie, et désormais son quotidien et rythmée par ses fiches et les passants qu’elle se plaît à observer ou à troubler dans sa quête de savoir.



Thaël : La curiosité est un très beau défaut  [Terminée] Empty Re: Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée]

Hyriun Ezefield
Hyriun Ezefield


Race du personnage : Poilu²

Re: Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée] | le Jeu 11 Juil - 0:00

Toi...

_________________
Thaël : La curiosité est un très beau défaut  [Terminée] Rtb0

Thaël : La curiosité est un très beau défaut  [Terminée] Empty Re: Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée]

Anonymous
Invité
Invité


Re: Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée] | le Jeu 11 Juil - 2:02

.. Toi mon toit
<3

Thaël : La curiosité est un très beau défaut  [Terminée] Empty Re: Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée]

Thaël
Thaël



Re: Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée] | le Jeu 11 Juil - 10:41

Je crois que je vais retourner me planquer au paradis en fait, y'a beaucoup trop de dégénérer par là...

Thaël : La curiosité est un très beau défaut  [Terminée] Empty Re: Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée]

Thaël
Thaël



Re: Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée] | le Jeu 11 Juil - 14:22

Fiche terminée !

Thaël : La curiosité est un très beau défaut  [Terminée] Empty Re: Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée]

Bakura
Bakura


Race du personnage : Démon ancien.

Re: Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée] | le Ven 12 Juil - 14:23



Validation

Félicitations, tu es validée. Tu fais partie du groupe des Maîtres !

Tu peux faire ta demande d'esclave, lieu, métier et RP ICI

Amuse-toi bien !

_________________
Thaël : La curiosité est un très beau défaut  [Terminée] Sign_Bakura_3
Ancienne sign:
Thaël : La curiosité est un très beau défaut  [Terminée] Ywwq

« Ils me le paieront. Tous autant qu'ils sont. »

Thaël : La curiosité est un très beau défaut  [Terminée] Empty Re: Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée]


Contenu sponsorisé


Re: Thaël : La curiosité est un très beau défaut [Terminée] |

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum