-25%
Le deal à ne pas rater :
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
135 € 179 €
Voir le deal
anipassion.com

Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !]

Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] Empty Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !]

Felix Hyde
Felix Hyde



Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] | le Sam 15 Juin - 13:06



AVATAR

Votre personnage


Avatar : Tooru Amuro/Rei Furuya de Détective Conan (Meitantei Konan)
DC ou TC ? : Premier compte
Âge : 294 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Race : Lycan
Groupe : Maître
Métier : Docteur à temps partiel au centre du soin Sud & prêteur sur gage (avec option dangereuse...) sur son temps ''libre''


Parlez donc un peu de vous

Code du règlement (répondez à la question): J'aime bien quand ça claque...  Embarassed
Âge : 22 ans et toutes mes dents !
J'ai signé le règlement : Bien sûr
Une dernière volonté ? : Soyez gentils avec moi s'il vous plaît !  Very Happy


PHYSIQUE
Il était, avant notre première rencontre, un peu chétif et petit, presque maigrichon, une petite goutte qui dépassait de sa narine - qu'il ne cessait de renifler encore et encore. Il était crade, s'essuyant sur ses vêtements usés, troués, ne connaissant visiblement pas ce que signifiait prendre un "bain" et être propre. Pourquoi ? Il me disait que ça ne servirait à rien puisqu'il comptait et qu'il retournerait bientôt se salir.

Logique, vu comme ça.

Il aimait se salir, si bien, qu'on ne voyait plus sa peau blême et ses jolis yeux. Il ressemblait à un petit garçon aux cheveux châtains ébouriffés, à la peau noire mais aux yeux pétillants d'une malice bleuté – pareil aux cieux sans nuages, où le plus beau des oiseaux déploierait ses ailes vers la liberté.


Entre-temps, j’ai vu ce garçon négligé se transformer en un joli cygne.

Il était certes toujours aussi négligé. Mais pas couvert de boue, simplement de poussière à force d’acrobatie et autre. À force de trainer à l’extérieur, sa peau était étonnement devenu halée, ses cheveux avaient retrouvé une teinte blonde et son regard était toujours aussi lumineux. Peut-être plus. Il avait indéniablement grandi. Ce n’était plus ce petit garçon chétif et craintif qu’au début de notre rencontre, mais un solide gaillard qui se tenait sur ses longues jambes.

Des vêtements propres et même une petite touche d’eau de Cologne. Il comptait impressionner une charmante jeune fille avec ses manières et sa virilité. Ça m’avait toujours fait rire, s’il ressemblait à un parfait idiot, au moins, son physique procurait un avantage à ce dernier. Je ne doutais même pas que son regard avait dû capturer des cœurs sans qu’il s’en aperçoive.


Et après notre dernière rencontre… Je ne sais pas. Ce sera à toi…

Peu importe où il est, j’imagine qu’il est devenu un vrai garçon. Peut-être fait-il un mètre quatre-vingts ou même quatre-vingt-dix. Déjà à dix ans, il me dépassait ! Il doit maintenant se tenir droit, marcher sans passer inaperçu par sa crinière et ses scintillants iris. Peut-être qu’un sourire s’affiche régulièrement sur ses lèvres, ces genres de sourires sans un brin d’innocence qui font des ravages auprès des filles, avec cette peau halé !

Oui, j’imagine un charmant garçon à la carrure svelte. En tout cas, j’espère pour lui qu’il n’a pas arrêté ses entraînements. Si tu avais vu son corps d’Apollon… Hahaha ! Pas trop musclé ni trop maigrichon. Peut-être porte-t-il des vêtements raffinés et sophistiqués sur-mesure qui mettent encore plus sa silhouette en avant ? Il doit donc se coiffer correctement et ne plus laisser ses cheveux ébouriffés…

J’aurais aimé revoir ce garçon une toute dernière fois… Si tu croises un jour ce jeune homme, regarde-bien pour moi, d’accord ?


CARACTERE
Il est avenant, délicat et sincère, un petit rayon de soleil. Il a toujours un sourire plaqué sur ses lèvres délicieuses et un compliment - souvent sorti de nulle part - pour chaque personne qui croise sa route. Il est ouvert d'esprit et abordable, on se sent immédiatement à l'aise en sa présence. Oui il est adorable comme garçon, un peu bourreau des cœurs avec ses manières de gentleman.

Ironique, lorsqu'on sait qu'il est assez timide avec les demoiselles malgré son sourire charmeur.


Mais c’est ce qui contribue à rendre mon petit si attrayant ; génie à l’extérieur et dégonflé à l’intérieur. Eh bien… un défaut qui sera rapidement corrigé. En vérité, il est plutôt mort de l'intérieur. Il semble proie à un conflit entre sa véritable identité et celle qui s'évertue à adosser.

Je dirais plutôt qu’il n’a pas envie de devenir ce dont il redoute le plus : un personnage distant et mesquin.

Je lui ai pourtant assuré que ce côté sinistre donnait un… quelque chose à sa personnalité, un plus ! Les femmes raffolent des bruns ténébreux, non ? Moi, je vous offre un blondinet ensorceleur et torturé à l’intérieur par des songes du passé. Un beau gars à consoler.

Un personnage que j’ai moi-même pris du temps à façonner. Tout ce qu’il est, tout ce qu’il a, c’est à moi qu’il le doit. Cette perte d’identité ne rend que plus attachant ce jeune garçon. Si perdu qu’il en vienne à m’accorder toute sa confiance sans penser une seconde que je pourrais allègrement en abuser... Naïf. Extrêmement naïf.

Néanmoins… j’ai durement acquis sa confiance ou j’ai été suffisamment maligne pour corrompre ce garçon. Après tout, il n’était qu’un gamin un peu paumé au début et j’en ai fait une personne plus forte, plus calculatrice, plus indépendante… plus méchante.

Pas encore assez à mon goût. Lorsqu’il se sera débarrassé de cette vaine quête qui empêche ses progrès, naîtra enfin mon adorable loup sauvage et indomptable. Pourquoi s’accrocher à une lueur ? La lueur est inutile lorsqu’elle met les douleurs et souffrances en lumières ; mieux vaut les laisser se noyer dans le sombre Lethe, l’infernal fleuve de l’Oublie.


POUVOIR
Copy / Paste (abrégé en c/c) : un nom qui en dit long… Felix peut copier une personne à l’identique, une reproduction parfaite – peu importe comment on regarde sa prestation : non pas physiquement ni mentalement mais ‘‘matériellement’’. Les maîtres n’ont qu’à bien se tenir ! Il suffit qu’il ne regarde qu’une seule fois pour refaire ladite reproduction, mais ça ne reste qu’une copie.

La ‘‘mémorisation’’ de la manœuvre ne reste cependant pas longtemps s’il ne s’exerce pas, à peu près un mois.

Dans une moindre mesure, Felix peut aussi copier les pouvoirs de ses congénères. Les mallus sont plus conséquents de ce fait :
• il ne reproduit que 50% du pouvoir d’autrui – selon la puissance du pouvoir, la puissance de la personne, le pourcentage peut augmenter comme diminuer mais jamais atteindre 100%, son maximum est de 80% pour un minimum de 20% ;
• d’une personne à la fois ;
• qu’après l’avoir observé exécuter son pouvoir – si X a réalisé un cercle de feu, il ne pourra que faire un cercle de feu ;
• qu’une unique fois par jour, selon la puissance du pouvoir ;
• pendant une durée d’une heure ;
• il ne garde pas en mémoire les techniques.


HISTOIRE
Téméraire et intrépide, il était un petit cancre qui ne jurait que par les bêtises. Dès son plus jeune âge, il échappait à la surveillance de ses parents pour jouer quelques tours à ceux-ci et autres enfants du village. Il avait cette réputation d’être impossible à vivre. Mais ces parents aimaient ce garçon empli de vie, malgré une pauvreté évidente.  


Ils vivaient paisiblement au Canada jusqu’au jour où d’étranges créatures débarquèrent. Le quartier était pillé tandis que ces habitants enfermés à l’intérieur de cage ou simplement tués.

Les parents du petit avaient réussi à cacher ce dernier, sa carrure chétive ayant permis qu’il puisse se terrer sous une petite trappe invisible. Il y resta quelques jours, prostré, une peur monstrueuse au ventre… capable de courage néanmoins, il finit par en sortir pour voir son petit quartier complètement rasé, pillé, brûlé. Il n’y avait plus rien qui ressemblait à une vraie ville.

Un coup dur pour ce petit garçon d’à peine dix ans, qui se retrouvait maintenant sans personne, cruellement arraché à son quotidien.

Bien que peu intelligent, il comprit qu’il ne poussait pas rester ici à attendre un quelconque secours. L’armée ne pourrait rien face à des monstres pareils. Qu’est-ce qu’un humain face à une créature venue… d’on ne sait où ? Il se mit rapidement en route, peut-être qu’un prochain village n’avait pas été attaqué même s’il en doutait fortement. C’était pourtant une lueur qu’il entretenait secrètement.

Comme attendu, la ville était aussi déserte que son petit village. Tombant à terre, ses genoux s’écorchant contre un caillou, ses doigts emprisonnèrent un peu de terre tandis que ses yeux brûlaient de larme. À ce moment, il pensait réellement qu’il allait mourir après avoir perdu tragiquement ses parents, ses amis et tout ce qu’il connaissait.
Mais aussi cruelle soit cette vie, il rencontra ce jour-ci une vieille dame qui partait faire ses courses. Elle trouva ce garçon en pleure, en même temps qu’une ville détruite. Après quelques explications, ils rentrèrent chez elle, un endroit paumé.

Pendant qu’elle prenait soin de ce dernier, une rébellion commençait à se former pour déloger ses parasites. Quelques années passèrent à nouveau où à peine à treize ans, il s’enrôla immédiatement auprès des rebelles et quitta définitivement le Canada pour rejoindre les États-Unis d’Amérique, à ces côtés, sa « grand-mère » qui avait soin de lui.

L’année de ces treize ans, il apprit à se battre et à tenir une arme. D’abord peureux, il ne servait vraiment à rien, mais sa joie contaminait quelques-uns de ses camarades. Il était un peu l’idiot de service qui détendait l’atmosphère lourde de la guerre.

Un an passa où il dû aller au front, c’était l’heure. Il était évidemment terrifié à l’idée de mourir mais c’était aussi une sorte d’honneur pour ses parents disparus, pour tous ceux qui avaient perdu des êtres chers, que de se battre pour un monde meilleur.
Et il s’en souviendra certainement toujours, il y avait aussi cette fille… étrange puisqu’elle n’était pas humaine. Il s’était si souvent répété que ce qui n’est pas humain était forcément mauvais mais ce garçon n’avait pas résisté à son charme. Elle était plus âgée et il collait cette dernière comme son ombre.

Peut-être qu’elle ressemblait un peu à sa mère ? Ses cheveux bruns et certainement pas ses iris doré… Il ne savait pas. Mais, ce qu’il savait, c’est qu’il souhaitait rentrer vivant pour vivre encore un peu à ses côtés. Un vœu audacieux quand on savait que très peu revenait vivant. Mais un vœu qui s’exauça plusieurs années durant. Il se sentait coupable mais il était heureux.

Néanmoins sa témérité n’avait d’égale que sa stupidité.

L’infortuné garçon de dix-sept ans, se reposant sur sa chance, fonça tête baissée sur un convoi armé jusqu’au dent. Qu’était-ce un humain contre un démon ? Un insecte. Même un insecte sachant se battre et armé. La bataille faisait rage et… évidemment, il ne manqua pas d’y trouver la mort. Son corps jeté au fleuve, personne ne retrouva sa trace.

Et ainsi s’achève l’histoire.

[ • • • ]

Et ainsi commence son histoire. Mon ange, tu veux encore que je te raconte comment je l’ai trouvé ? Je me promenais à l’intérieur de mon domaine, fraîchement acquis par mon espèce, lorsque j’eus trouvé ce dernier ; il était à moitié-mort sur une berge, prêt à être dévoré par quelques charognes si je n’avais pas sauvé ce petit. Son visage me plaisait, un garçon encore jeune qui me rappelait mes folâtres années…

Une véritable chance qu’il m’ait trouvé un jour où la lune était ronde et pleine. Ma décision était prise, sans attendre, je mordis son cou pour aspirer son sang et ainsi mettre fin à sa vie d’humain. Évidemment, vu son état, il n’y avait presqu’aucune chance qu’il survive à la transformation. Revenant à la vie, il s’était débattu comme un forcené, criant et grognant comme si on arrachait son cœur.

Si tu avais vu ça… C’était exquis. Jamais de ma vie je n’avais transformé quelqu’un… et voilà que j’engendrais enfin une descendance ! L’euphorie m’avait gagné et j’étais prête à recommencer si ce dernier se vouait définitivement à l’échec. Vu ses blessures, ça ne pouvait être qu’un rebelle. Mais personne ne saurait ce petit secret…
Contrairement à mes craintes, il s’en sortit à merveille. Une telle envie de vivre... Ça me plaisait encore plus ! Une nuit entière de souffrance pour enfin devenir un des miens et ce pelage doré excitait mon plaisir.

Je ramenais mon louveteau à mon domaine, pour éduquer et préparer ce dernier à sa nouvelle vie. Les premiers jours étaient un véritable cauchemar, il était désobéissant et sauvage. Mais je n’allais pas reculer face à l’ardeur de la tâche. Un défi comme celui-ci, ce n’était rien ! Peu importe combien de temps il fallut pour polir ce garçon, en quelques semaines je réussis enfin à mater ce cabot.
Nous pouvions enfin discuter, mais à la vérité, c’était encore plus palpitant. Il ne se souvenait de rien. Absolument rien. Il était comme un enfant à la naissance. Mon enfant, ma créature, mon esclave.

J’avais donc décidé naturellement de déménager loin d’ici, afin qu’il ne retrouve jamais sa mémoire. La guerre, je m’en fichais un peu, j’y participais uniquement en y donnant quelques fonds mais ça ne figurait pas parmi mes objectifs. Nous déménageâmes donc en Europe où nous restâmes près de trois cents ans, à vivre comme des humains.


Ce n’est qu’après quelques péripéties que je décidais de rentrer. Ce jeune garçon que j’avais trouvé était maintenant éduqué comme je le souhaitais. Je n’avais plus à craindre qu’on me dérobe mon jouet. Il m’était entièrement dévoué…

[ • • • ]

« Regarde… Felix. Nous allons désormais vivre en Amérique. N’oublie pas ce que tu me dois.
– J’y veillerais, Diana. »



Dernière édition par Felix Hyde le Lun 17 Juin - 12:30, édité 2 fois

Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] Empty Re: Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !]

Felix Hyde
Felix Hyde



Re: Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] | le Sam 15 Juin - 19:58

Bonjour, je m'excuse pour le double-post, c'est pour signaler que ma fiche est terminée ! ^^ Merci

_________________
Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] Zyv1

Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] Empty Re: Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !]

Amber Arinawël
Amber Arinawël


Race du personnage : Demi-démone par modification génétique

Re: Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] | le Sam 15 Juin - 21:48

bienvenue <3

_________________
♦️ Fiche de RP

Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] Empty Re: Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !]

Felix Hyde
Felix Hyde



Re: Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] | le Lun 17 Juin - 12:31

Merci Amber ! ♥

J'ai réalisé les modifications demandées, j'espère que ce sera bon ! >n<

_________________
Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] Zyv1

Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] Empty Re: Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !]

Bakura
Bakura


Race du personnage : Démon ancien.

Re: Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] | le Lun 17 Juin - 14:34



Validation

Félicitations, tu es validé. Tu fais partie du groupe des Maîtres !

Tu peux faire ta demande d'esclave, lieux, métiers et RPs ICI

Amuse-toi bien !

_________________
Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] Sign_Bakura_3
Ancienne sign:
Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] Ywwq

« Ils me le paieront. Tous autant qu'ils sont. »

Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] Empty Re: Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !]


Contenu sponsorisé


Re: Je n'ai confiance qu'en deux hommes : le premier c'est moi et l'autre c'est pas vous. [Fiche Terminée !] |

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum