-49%
Le deal à ne pas rater :
Table de cuisson induction – ROSIERES RPI2S0 – 3 foyers
204 € 400 €
Voir le deal
anipassion.com

Nivix, Supernova déchue [Terminé]

Nivix, Supernova déchue [Terminé] Empty Nivix, Supernova déchue [Terminé]

Nivix
Nivix


Race du personnage : Supernova

Nivix, Supernova déchue [Terminé] | le Sam 6 Avr - 17:15



AVATAR

Votre personnage


Avatar :Lina Inverse de Dota 2
DC ou TC ? : QC de Amber
Âge : 1000 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle a priori
Race : Supernova
Groupe : Esclave
Métier :Esclave


Parlez donc un peu de vous

Code du réglement (répondez à la question): missionaire
Âge : 23 ans
J'ai signé le réglement : Oui
Une dernière volonté? :


PHYSIQUE
A quoi je ressemble ? Regarde fixement le soleil et si tu ne finis pas aveugle, tu auras une bonne idée de ma réelle apparence. Maintenant, si tu parles du physique que j’ai pris pour mieux me mêler avec les formes de vie inférieur, et dans laquelle je suis coincée désormais, c’est une autre histoire.

Je suis grande pour une femme, assez pour toiser la plupart de mes interlocuteurs avec un sourire suffisant. Je suis également plutôt voluptueuse, assez en tout cas pour attirer les regards et l’intérêt de la plupart des mâles qui s’entichent si facilement de quelques courbes sensuelles. Quand ils ne sont pas enflammés, mes cheveux sont longs, et d’un roux naturellement flamboyant et profond, tirant presque vers le rouge dans ses reflets incandescents. Tel deux brasiers, mes yeux aussi tirent vers le rouge et ma peau est un peu basanée, comme dorée par le soleil que j’incarne.

Je n’ai aucune cicatrice, aucune marque de naissance, rien qui ne vienne entaché ce corps parfait que j’ai créé et que mes capacités de régénérations ont entretenus durant ces siècles… Enfin, ça c’était avant cette odieuse bataille et ce collier qui scelle mes pouvoirs. Même s’il m’en coûte je dois avouer que j’ai encore des blessures de cet affrontement titanesque qui peinent à se résorber à cause de ma guérison nettement diminuée et chacune de ses ecchymoses, de ces écorchures, de ces marques sur mon corps me rappelle douloureusement ma nouvelle condition.

Parlons en tient, de cet abominable collier que je porte et qui me scelle sur cette maudite planète. C'est comme s'il avait pénétré ma chaire et s'était mélangé jusque dans mes atomes. Il ne bouge pas d'un iota peu importe à quel point je le tire, ou je tente de le tordre, il a beau ressembler à du métal, il ne frémit pas sous l'acier ou la chaleur, inamovible et indestructible comme un ultime colifichet à la gloire de ma déchéance.



CARACTERE

Qui suis-je ? C’est une question délicate à présent que mes pouvoirs sont scellés et que j’ai été relégué a un vulgaire animal de foire que l’on pense pouvoir dompter. Je sais que je fus une impératrice, une conquérante qui soumettait tout à sa volonté, qui aimait la vénération et ne tolérait nulle désobéissance ou manque de respect. Je sais que je fus un être d’une arrogance à la hauteur de ces pouvoirs, et d’un charisme tout aussi rayonnant.

Mais désormais, je ne sais plus, ce que je suis. Oh mon orgueil est encore là, il me motive à garder la tête haute, à défier du regard ces êtres inférieurs qui osent me malmener, il me pousse à bouillir de rage et à chercher vengeance, mais je me sens si diminuée, si faible, si fragile. Je ne peux plus embraser les mauvaises langues d’un claquement de doigts, je ne peux plus raser la planète qui refuse d’admettre ma grandeur, je ne peux même plus vaincre un simple démon par la force brute, et c'est déconcertant, mais aussi déprimant et rageant.

Je suis brisée, et si une part de moi refuse encore de l’admettre, se raccroche aux lambeaux de ma grandeur passée dans l’espoir de la retrouver un jour, je dois quand même faire face à la réalité, admettre que je n’ai plus ma puissance d’antan, admettre que je n’ai plus les moyens d’assumer cet orgueil démesuré pour l'instant..

Je n’ai jamais été confronté à cela est c’est éreintant. Les humiliations m’éprouvent, je sens qu’elles fendillent mon esprit en aiguisant ma confusion, mon doute. Et, même si je décidais d’embrasser ce nouveau destin, de me dire que c’est la chance pour moi de peut-être enfin comprendre ces êtres inférieurs… qui ne le sont plus vraiment et de me faire une place parmi eux, cela m’est extrêmement difficile.

Parce que je ne sais pas. Je n’ai pas appris, à ne pas avoir ce que je voulais, à avoir un corps si faible, si pleins de besoins à assouvir, à craindre pour ma vie. Je n’ai pas appris à interagir, je n’ai jamais éprouvé d’intérêts pour les possessions matérielles, je n’ai même jamais goûté au plaisir charnel, faute de trouver un partenaire à ma hauteur. Tout me semblait si futile, du haut de mes planètes, de cette galaxie à conquérir et maintenant je me vois contrainte de m’interroger sur ces choses si basiques pour m’intégrer dans un monde qui me conspue et me hais.

Je me sens seule, si seule, et ma solitude n'est plus accompagner des étoiles ou des Ombres, et elle n'est plus le prix de ma grandeur. Je me sens seule, perdue, et pour ne pas me sentir triste, je me complais dans une assurance feinte qui me rassure, dans ma rage et mon désir de vengeance, je m’accroche à cet orgueil qui me pousse à encore songer que je suis meilleure que tout le monde car autrement cela reviendrait à remettre en question mon essence même et tout ce que j’ai accomplis jusque là dans mon existence. C'est trop dur, trop vertigineux pour que je m'y résolve pour l'instant.

Je suis supérieur à tout le monde, et je le prouverais, même si pour cela je dois serrer les dents et accepter ma nouvelle condition en supportant toutes ces humiliations. J’ai fais l’erreur de sous estimer les gens de cette planète et j’en ai payé le prix, mais un jour, me croyant vulnérable et vaincu, c’est eux qui goûteront à ce poison... même si pour l'heure j'ai encore beaucoup à apprendre pour apprivoiser ce monde qui veut me dompter.


POUVOIR
Mes pouvoirs furent incommensurables et multiples, à l’image de la déesse que je suis, mais maintenant ils sont considérablement amoindries. Mes cheveux s’enflamment toujours en même temps que mon humeur, trahissant ma colère ou mon exaltation, mais ils brûlent à peine, comme mes mains d’ailleurs. Les flammes que je peux produire sont à peine suffisante pour réchauffer une théière, alors chez un être humain, ça provoque éventuellement des coups de soleil… Oui vraiment je suis tombée bien bas, moi qui avait le pouvoir d’un soleil à son zénith.

Concernant mes autres pouvoirs, eux aussi ont été considérablement amoindris, je pouvais déplacer des montagnes sur plusieurs dizaines de mètres, maintenant je peux bouger la télécommande à l’autre bout de la pièce… Heureusement, je peux encore léviter de quelques mètres et me déplacer avec aisance dans les airs. Sachant que j'ai bougé comme ça durant un bon millénaire, marcher m'est insupportable... Néanmoins, parfois je n'ai pas le choix, car quelque chose qui fut si naturelle pour moi est désormais devenu épuisant.

Quand à mon immortalité… Eh bien, si je suis encore en vie aujourd’hui, c’est parce que Méphisto sait qu’il ne peut pas me tuer, pas entièrement en tout cas. Je suis pure énergie et c’est ce que je redeviendrais si je venais à « mourir », mon enveloppe charnelle actuelle périrait, mais je resterais là, particule instable dans l’atmosphère jusqu’à me régénérer, ce qui, vu mes pouvoirs actuellement prendrait des décennies, mais arriverait malgré tout. C’est pour ça, que je commence à comprendre les humains et leur peur de la mort. Privé de mes pouvoirs je me sens déjà cruellement faible, alors je refuse d’envisager cette existence de particule totalement impuissante. Ma régénération justement, guérit les blessures superficielles, mais elle est désormais si longue qu'il serait presque préférable de passer par les guérisons traditionnelles.

Mon corps de pur énergie s'est également affaiblit, si je n'ai toujours pas besoin de manger et de boire pour survivre - bien que cela provoque au long terme une sensation fort désagréable - j'ai désormais besoin de dormir. Que de temps perdu !


HISTOIRE
Mon origine est un mystère même pour moi, mais j’aime penser que je suis une étoile qui a pris conscience. Que j’ai transcendé ma condition céleste, que j’ai acquis une âme, une volonté, un simple désir de m’arracher du vide.

Je suis née, incarnation d’une supernova, trop loin au dessus des autres créatures pour m’intégrer à elles. Je n’avais pas ma place en leur sein, je le savais, je le sentais… et pourtant, à quoi bon être conscient, seule, loin de tout ? A ma façon je voulais faire parti de leur monde, et puisque je leur était si supérieur, il me semblait naturelle de les dominer… De devenir ces dieux futiles qu’ils vénéraient mais qui n’avaient pas mes pouvoirs, qui n’étaient pas là.

C’est ainsi que je me fis Impératrice, voguant de monde en monde pour offrir à ces frêles créatures la chance d’être gouvernés par une vrai Déesse. Une entreprise fastidieuse malgré l’étendu de mon pouvoir… surtout à cause de l’étendu de mes pouvoirs en fait. Je ne voulais pas risquer de détruire une planète toute entière par inadvertance… je voulais être vénérée, séparer le bon grain de l’ivraie quitte à laisser sur mon passage des sillages de flammes jusqu’à ce qu’il ne reste plus que des êtres dociles qui reconnaissaient mon existence et ma toute supériorité.

Ma conquête de la galaxie se passait très bien jusqu’à ce que je m’attaque à une planète un peu barbare peuplés de démons qui se montrèrent particulièrement récalcitrant. Unis derrière la bannière d’un certains Méphisto, ils repoussèrent mes assauts comme nul autre auparavant, reculant mon inéluctable victoire au point de m’agacer de cette perte de temps. Plusieurs fois, j’hésitais à simplement rasée cette planètes et ces vaines tentatives de rébellions, mais après des siècles à ne rencontrer que de faibles résistances, cela avait au moins le goût de la nouveauté. Je découvrais le plaisir du jeu devant leurs pitoyables tentatives de m’anéantir, moi, divine créature immortelle.

Jamais je n’avais rencontré quelqu’un capable de me tenir tête, alors comment aurais-je pu ne pas les sous-estimer ? Voir le plan ambitieux qu’ils préparaient pour m’éloignaient à défaut de pouvoir me détruire… Comment aurais-je pu savoir qu’ils seraient prêt à sacrifier toutes ces étoiles que je chérissaient à ma façon pour créer un trou noir… Quelque chose à ma hauteur, une entités cosmique à sa façon capable de m’avaler et de m’emprisonner dans des les plus pures ténèbres qui puissent exister.

500 ans… Pour découvrir la vrai solitude, le goût de la rage, un obsessionnel désir de vengeance au fond de mes entrailles. Et dans ce vide, dans cette obscurité, je rencontrais les Ombres… Je ne sais pas si elles existaient avant ou si les Ténèbres s’étaient nourris de ma lumière pour existait à son tour sous la forme de cet essaim obscur. Mais quoi qu’il en soit, seule source de clarté dans cet abyme, je n’eus aucun mal à les asservir à leur tour, éprouvant même pour eux plus d’affection que je n’en avais jamais eu après mon siècle de pure solitude, et plusieurs autres passés à leurs côtés.

Mais j’étais trop fière, trop puissante, trop déterminée à me venger pour rester dans le noir… Alors après plusieurs tentatives, je réussissais enfin à faire l’impossible : déchirer l’espace temps, créer une faille, une cicatrice dans la trame de l’univers pour me glisser auprès de mon Némésis, de cette créature qui étaient mon ancre pour retourner sur le bon plan d’existence. Méphisto.

Accompagnée par mon armée d’ombre, bien que cruellement affaiblit par mon exploit, que je parvenais donc sur la Terre, une nouvelle planète insignifiante, mais qui ne méritait pas de se voir conquérir. Consumée par la haine et par la rage, je voulais la voir détruite, je voulais priver cet ignoble démon qui s’était cru plus fort que moi de sa conquête, de tout ce qu’il possédait…

Quelle satisfaction que de le voir affaiblit, enchaîné tel un gentil toutou, interdit de faire quoi que se soit, si ce n’est contemplé sa déchéance. Oui, le voir dans cet état au sein des ruines de son château me procurait une réelle satisfaction qui peu à peu apaisait toutes ces années de frustrations et de rancunes.

Mais encore une fois, j’avais sous estimé mes ennemis… Tous ces petits insectes s’étaient à nouveau unis, et ils massacraient mes ombres, ils eurent même l’affront de venir m’affronter et… me blesser. C’était tellement improbable que j’en fus déconcertée, enragée. La faille m’avait-elle affaiblit à ce point qu’une poignée d’humains et de démons réussissent à faire couler mon sang divin ? Non impossible…

Mais plus le temps passait, plus ils parvenaient à me déconcentrer, à m’assaillir de tous les côtés comme une nués de moustiques qui refusaient de se laisser écraser. Ils n’avaient pas le droit, après tout ce temps, ils n’avaient pas le droit de me voler mon plaisir… non… plus que ça… ma victoire…

Pour la première fois de ma vie, je songeais à la défaite et cette idée était… terrifiante. J’avais peur dans ma colère et celle-ci se justifia quand un diabolique bouffon passa autour de mon cou un collier. Ironie du sort, Méphisto tentait à son tour de me tenir en laisse mais jamais…

Jamais… je n’avais ressenti une telle douleur. La sensation de voir une partie de mon être se fragmenter, se disloquer, disparaître aspirés par le métal délétère de ce satané collier, de ce sceau qui s’ancraient dans ma peau pour faire parti de moi. Mais je n’étais pas ça, je n’étais pas cette chose faiblarde qui ne parvenait même plus à lancer de vrai flammes. Ce n’était pas possible ce n’était pas moi…

Je ne parvenais même pas à entendre les remarques goguenardes de Méphisto, à vrai dire, même lors des enchères où je défiais tout le monde du regard, toujours ébahie par le manque de respect de ces vermines qui ne savaient définitivement pas rester à leur place, toujours choqué par ma propre impuissance, toujours rongée par mes désirs de vengeance.  Je ne parvenais à penser à rien d’autre qu’à ça : ce n’était pas moi. ... Sans pour autant savoir qui j'étais.  

Nivix, Supernova déchue [Terminé] Empty Re: Nivix, Supernova déchue [Terminé]

Anonymous
Invité
Invité


Re: Nivix, Supernova déchue [Terminé] | le Sam 6 Avr - 21:41

A moiiiiiiiiiii D:

Rebienvenue :3

Nivix, Supernova déchue [Terminé] Empty Re: Nivix, Supernova déchue [Terminé]

Nivix
Nivix


Race du personnage : Supernova

Re: Nivix, Supernova déchue [Terminé] | le Sam 6 Avr - 22:36

Mais personne ne peut vraiment me posséder

Merci en tout cas <3

Et j'en profite pour signaler que ma fifiche est finie !

Nivix, Supernova déchue [Terminé] Empty Re: Nivix, Supernova déchue [Terminé]

Anonymous
Invité
Invité


Re: Nivix, Supernova déchue [Terminé] | le Sam 6 Avr - 22:45

J'adoooore !

Edit : Pardon, rebienvenue... :3

Nivix, Supernova déchue [Terminé] Empty Re: Nivix, Supernova déchue [Terminé]

Bakura
Bakura


Race du personnage : Démon ancien.

Re: Nivix, Supernova déchue [Terminé] | le Lun 8 Avr - 9:22



Validation

Félicitation, tu es validée. Tu fais partie du groupe des Esclaves !

Tu peux faire ta demande de maître, lieux, métiers et RPs ICI
Amuse-toi bien !

_________________
Nivix, Supernova déchue [Terminé] Sign_Bakura_3
Ancienne sign:
Nivix, Supernova déchue [Terminé] Ywwq

« Ils me le paieront. Tous autant qu'ils sont. »

Nivix, Supernova déchue [Terminé] Empty Re: Nivix, Supernova déchue [Terminé]


Contenu sponsorisé


Re: Nivix, Supernova déchue [Terminé] |

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum